M a r c h é s

ECONOMIE


Agriculture
Les opportunités d’avenir




Les paysans malgaches cultivent en moyenne moins deux hectares pour faire vivre 5 ou 6 personnes. Travaillant majoritairement à la main, et encore trop rarement en culture attelée avec une simple paire de zébus, sur des parcelles extrêmement morcelées et de ce fait non mécanisables, elle n’achète que très peu d’engrais et utilise peu de semence améliorée. Son rendement moyen en paddy est de 2 tonnes environ par hectare. Sa production est d’abord destinée à nourrir la famille. Les surplus vendus représentent en moyenne moins de 100 000 ariary par tête et par an en revenu monétaire (hors autoconsommation). L'avenir de Madagascar est pourtant toujours étroitement lié à l'agriculture et notamment à l'agro-alimentaire. Les industries du secteur agro-alimentaire constituent 30% des entreprises formelles du pays et représentent plus de la moitié des capitaux de l'ensemble. Notons qu’en l'absence de recensement général agricole et plus largement d'un appareil statistique fiable à l'échelle nationale. (Lire la suite dans le journal papier sur abonnement)

Business

Océan Indien

Afrique

Economie

Tech#

Story

Story
Sipromad rachète les activités civiles de Thomson Broadcast