M a r c h é s

ECONOMIE


Commerce extérieur

L’Europe et l’Asie dominent


Il est envisagé, pour 2010, une augmentation importante des exportations en valeur de l’ordre de 24,3% car les industries extractives vont exporter plus par rapport à l’année dernière. Mais on table aussi sur une baisse des importations de 2 %. Il faut savoir que les exportations malgaches restent tournées vers l’Union Européenne si la part de l’Asie progresse rapidement dans les importations. Si les locomotives du commerce extérieur ont été durant quelques années les entreprises franches (textile, crevette/poisson) et les équipements destinées aux grands projets miniers, les entreprises minières ont pris le relais.


Selon les prévisionnistes, l’ouverture d’un nouveau port en eaux profondes à Fort Dauphin, la modernisation du port de Toamasina et de l’ensemble des procédures douanières, la liaison Internet par câble sous-marin, les projets en cours en vue d’exploiter de vastes gisements de bauxite, fer, charbon, et les résultats satisfaisants dans la prospection pétrolière permettent d’être plus optimiste. Mais la Grande Ile doit déployer des efforts pour faire émerger un tissu industriel capable de rivaliser avec les autres pays de la région. Et Madagascar n’apparaît pas toujours clairement inséré dans l’un des marchés régionaux (COI, COMESA, SADC). Le pays réalise moins de 15% de son commerce avec l’Afrique et l’Océan Indien, et reste structurellement tourné vers l’Union Européenne (70% des exportations malgaches) et la France qui demeure le premier client du pays, absorbant plus de 40% des exportations. Concernant les importations, les principales progressions sont enregistrées par l’Asie de l’Est - Chine et Japon cumulent désormais près de 15% des importations malgaches

Business

Océan Indien

Afrique

Tech#

Economie

Story

Story
Cette sud-africaine découvre que son image a été utilisée sur des publicités dans le monde entier à son insu.