mardi 1 mars 2011

TRANSPORT AERIEN


Air Madagascar a atteint les 50 ans

La compagnie aérienne nationale malgache a atteint les 50 ans cette année. Air Mad, comme on avait l'habitude de l'appeler depuis, aborde actuellement une ère nouvelle car en 50 ans, des nouvelles destinations se sont créées vers les pays émergents. Un des défis que la compagnie devrait mener, c'est justement la création de lignes vers les zones à grands flux de passagers comme l'Asie et le Moyent-Orient, des destinations encore méconnues pour Air Mad, car ses classiques restent les grandes villes européennes et les îles de l'Océan Indien à cause de leur proximité. Certes, il y a eu Singapour, Guangzhou, Bangkok, mais il y aura surtout l'Inde, la Chine de l'Est, mais surtout Dubaï, Abu-Dhabi. Ces destinations exigent pourtant un certain confort à bord que la compagnie aura du mal à satisfaire malgré les volontés qu'elle veut mettre pour atteindre ces contrées lointaines. Tout d'abord, l'incapacité est liée à la vieillesse de sa flotte. Il est vrai qu'Air Madagascar fonctionne avec deux Boeing 767 de 19 ans pour le long courrier et deux 737 de 16 ans pour le moyen courrier et trois ATR pour le réseau national. Cet handicap n'aidera pas la compagnie à regagner de la performance par rapport à la concurrence même sur le marché régional quand on sait que les compagnies concurrentes possèdent des flottes jeunes et avec un confort à bord sans cesse rénové comme vient de le faire Corsairfly sur les sièges et les réseaux de divertissement à bord.

L'administrateur délégué, Fidy Rakotonirina, et le ministre des Transports malgache, Rolland Ranjatoelina, ont pourtant apporté une note d'espoir dans leurs discours respectifs sur l'optique d'acquisition de nouveaux appareils, peut-être des Airbus qui sont moins coûteux à l'exploitation et pourtant répondant aux normes de confort et de sécurité actuelles. Le seul souci pour la compagnie Air Madagascar est que tout son personnel technique et naviguant devrait suivre une formation ce qui lui coûtera cher, dans le cas d'acquisition d'avion hors Boeing, car elle a toujours travaillé avec l'avionneur américain alors qu'Airbus a supplanté Boeing en 2010 en terme de livraison d'avions et même dans les notes d'économie d'exploitation de chaque gamme d'avion notamment sur les futurs A320 avec le moteur Neo à plus de 15% moins cher que n'importe quel moteur existant.

Aucun commentaire:

N E W S

Mozambique : l'île Maurice va exploiter des terres mises en concession en 1999

Mozambique : l'île Maurice va exploiter des terres mises en concession en 1999
L'usine de sucre de Maragra Açucar, non loin de Maputo et appartenant à l'Associated British Foods, pourrait être le premier client des futures activités mauriciennes en terres mozambicaines.

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation
La présence du groupe Alpitour dans la gestion d'Andilana Beach Resort, dirigé jusqu'ici par Andrea Aiolfi, transformera totalement l'hôtel et la destination Nosy-Be.

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF
Avec Nazmeera Moola (Investec Asset Management) et David White (EAIF), les experts et les négociateurs de Meridiam, du groupe ADP, du groupe Bouygues ont engagé des années de négociations pour réaliser les projets de Ravinala Airports.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA
La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA.

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe
La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert
Depuis 1940, la Chocolaterie Robert a développé sur l'international ses activités, surfant sur la qualité du cacao de Madagascar.

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien
Avec Galana, leader du secteur à Madagascar, et SRPP, détenant le monopole à la Réunion, Rubis contrôle une capacité de 510.000m3 sur l'Océan Indien.

Titres et Archives