mercredi 25 mai 2011

COOPERATIONS


L'Inde en embuscade sur Madagascar



Avec quelques 20.000 indiens et indo-pakistanais installés à Madagascar, dont certains depuis plusieurs générations, l'Inde prend une importance dans la carte économique malgache. Certains n'ont que des attaches affectives avec leur pays d'origine et seuls 10% d'entre eux possèdent le passeport indien. Ils ont cohabité avec les malgaches à travers leurs investissement dans le pays dans plusieurs secteurs : commerce, industrie, distributions spécialisées, ... Ainsi de grandes familles ont émergé du lot avec leurs grands groupes : Sipromad, Socota, Unima, ... Ces familles possèdent des capitaux dans des secteurs très variés mais suffisamment importants pour qu'ils détiennent une influence énorme sur la politique économique du pays selon leurs affinités avec le pouvoir en place.

Mais les nouveaux venus se sont fait une place dans la carte économique malgache. Ce sont généralement de puissants groupes indiens qui n'ont pas hésité à investir dans des secteurs porteurs très précis : Essar et Jindal (mines et pétroles), Varun (agriculture), Bharti (télécommunications), ...

Usine du groupe Essar à Hazira, Inde

Malgré le manque de stabilité politique qui prévaut dans le pays depuis 2008, et surtout l'hésitation de la communauté internationale, position adoptée aussi par le gouvernement indien, ces groupes se sont discrètement installés et attendent, à l'instar de Varun, le premier signe d'ouverture des pays étrangers sur l'administration malgache en place pour démarrer leur production. La croissance indienne est prévue avoisiner les 9%.

Aucun commentaire:

N E W S