mercredi 18 mai 2011

TELECOMMUNICATIONS


Mieux vivre partout grâce aux TIC



Tel était le thème choisi par l'UIT-Union Internationale des Télécommunications pour la journée du 17 mai fêtée hier au Carlton Hotel Anosy en présence du ministre des Télécommunications, des Postes et des Nouvelles Technologies, Ny Hasina Andriamanjato. Ce thème est d'actualité quand on sait que même les thèmes capitaux tels que la vie politique et économique du pays sont maintenant régis par Internet et les médias. Souvenons-nous encore de ce qui s'est passé dans le pays depuis 2002. Tout a tout simplement basculé progressivement sur les réseaux téléphoniques mobiles et sur Internet : informations, communications officielles et officieuses et mêmes des informations jugées stratégiques ont trouvé leur place des les blogs qui pullulent sur le cyberespace malgache.
Mais s'il y a un autre secteur qui a explosé grâce aux télécoms, c'est celui des loisirs. Les malgaches ont adopté sans aucun difficulté sauf les limites technologiques des opérateurs, les achats ou échanges de fichiers numériques de films, clips et chansons et autres formes de loisirs tels que les sites de sports ou d'arts. Ce phénomène nous ramène à interpeller l'Etat sur les droits d'auteurs sur les produits numériques à Madagascar car ce domaine est encore le terrain de jeu des pirates en tous genres. Les opérateurs ont aussi leur rôle à jouer dans la régulation de ces achats et échanges de fichiers dont ils sont pour l'instant considérés comme les principaux promoteurs grâce à leurs installations.
Pour la petite histoire, c'est 1865 qu'a été signé la première convention télégraphique internationale avec la création de UIT et en 1973 qu'a été décidé que cette organisme va mettre tous les ans les avancées de ce secteur. Pour le gouvernement malgache, le ministre des télécoms et des TIC a insisté sur le fait que l'Etat va se concentrer sur les 85% des malgaches qui sont constitués de ruraux pour l'extension des réseaux télécoms et la vulgarisation des nouvelles technologies qui selon le ministre "sont les relais de croissance pour le monde rural". Un projet d'installation de cyberespace dénommé Vohikala est actuellement en cours de réalisation et dix communes seront les premiers bénéficiaires de ce projet dont celles d'Ankadinandriana et d'Ankazondandy.

Aucun commentaire:

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

N E W S