dimanche 18 septembre 2011

ANTANANARIVO - URBANISME


Antananarivo, la capitale étranglée

Pour l’économie d’Antananarivo, capitale de Madagascar, les chiffres de la rentrée qui viennent de sortir sont des signes évidents d’une reprise. Le nombre de dépôts de demandes de permis de construire enregistrées à la Commune Urbaine d’Antananarivo a en effet cru sur la période comprise le 15 septembre 2010 et le 15 septembre 2011, les demandes sont passées de 182 à 255. La campagne de sensibilisation engagée par la Commune y est pour beaucoup quand celle-ci a incité les propriétaires de la capitale à déposer une demande de permis d’habiter. Ce permis est utile quand la construction qui a fait l’objet d’un permis de construire est achevée. Toutes les constructions bâties doivent obtenir auprès de la Commune Urbaine un certificat de conformité par rapport aux plans présentés dans le permis de construire mais aussi avoir une adresse légale assortie du permis d’habiter. Nous savons tous qu’une grande majorité des constructions est bâtie sans permis de construire ni permis d’habiter. C’est cette raison qui a poussé la Commune à inviter les propriétaires à formaliser ces constructions.
Les surfaces constructibles se font de plus en plus rares. Un autre chiffre plutôt inquiétant incite toutes les parties à réorganiser le secteur de la construction. Il ne reste plus que 360ha de surfaces libres pour la construction à Antananarivo. Ce chiffre correspond à environs 20.000 constructions. Après cela, les opérations d’infrastructure seront pour une grande majorité des opérations de rénovation et réhabilitation. C’est pour cette raison que le service de délivrance du permis de construire est très strict sur la conformité des projets à la réalité du terrain. 60% des permis de construire délivrés ont ainsi connu des observations techniques de la part de ce service et les propriétaires et constructeurs ont été obligés de se conformer à ces observations sous réserve de ne pas obtenir l’arrêté communal délivrant le permis de construire. La population totale du centre d’Antananarivo était de 1.750.000 en 2010, en constante augmentation de 10% annuelle, sans compter les communes environnantes qui sont littéralement collées à la grande ville, qui seraient à plus de 3.000.000 d’âmes aujourd’hui.

Aucun commentaire:

N E W S

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation
La présence du groupe Alpitour dans la gestion d'Andilana Beach Resort, dirigé jusqu'ici par Andrea Aiolfi, transformera totalement l'hôtel et la destination Nosy-Be.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA
La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA.

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe
La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert
Depuis 1940, la Chocolaterie Robert a développé sur l'international ses activités, surfant sur la qualité du cacao de Madagascar.

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien
Avec Galana, leader du secteur à Madagascar, et SRPP, détenant le monopole à la Réunion, Rubis contrôle une capacité de 510.000m3 sur l'Océan Indien.

Titres et Archives