vendredi 24 février 2012

PETROLE - CARBURANT


Nouveau risque de situation de blocage en 2012



Les derniers chiffres de l'Insitut National des Statistiques et de l'Office Malgache des Hydrocarbures sont alarmant au plus haut point. La consommation de carburant en 2012 à Madagascar se chiffrerait à 33 millions de $, à une hausse de 4%. Cette situation combinée à l'information selon laquelle le pays a importé 17.264 nouveaux véhicules en 2011 avec une hausse de 21,4%, rend pessimiste les observateurs du secteur pétrolier. Le manque de dialogue avec l'Etat Malgache est le centre du problème dans la mesure où ce dernier a imposé les prix du carburant à la pompe en 2011 pour préserver un niveau soutenable pour les consommateurs. Le problème pour les exploitants pétroliers réside sur le fait qu'ils font des pertes à chaque vente aux consommateurs depuis que les prix ont été imposés. Shell Madagascar à travers son nouvel exploitant Vivio Energy veut relancer le dialogue entre les compagnies et l'Etat pour parer à l'éventualité d'une nouvelle situation de blocage. Notons que 60% des produits pétroliers écoulés sont contitués par le gasoil, 25% par l'essence, et 14% par le pétrole lampant.

N E W S