M a r c h é s

PETROLE - MADAGASCAR

Madagascar figure dans la nouvelle carte du pétrole en Afrique de l'Est


A l'issue de l'International Oil Summit, organisé à Paris jeudi dernier par IFP Energies Nouvelles et Pétrostratégies, un changement a été constaté parmi les pays acteurs majeurs du pétrole en Afrique. Si ce secteur a été dominé par le Nigeria, l'Angola, le Gabon, l'Egypte, la Libye et le Soudan, trois nouveaux pays figurent désormais dans la liste des pays cibles des gros exploitants comme Total et Shell : Madagascar, Mozambique et l'Ouganda. Ainsi, un dogme selon lequel il n'y a pas d'or noir sur la partie orientale du continent, vient de tomber et très vite, au vu du nombre des nouveaux exploitants qui prospectent dans ces trois pays.

Selon le ministre malgache de l'Energie Marcel Bernard, invité à ce sommet, les 18 projets onshore et 8 projets offshore que compte Madagascar seront appelés à croître très vite. Total (France), Sinopec (Chine) et Tullow (Irlande) seraient les mieux placés pour cette nouvelle course à l'or noir à Madagascar, au Mozambique et en Ouganda. Pour cette nouvelle série d'exploitation à Madagascar, le premier puits exploratoire est annoncé pour septembre 2012. Christophe de Margerie, PDG de Total, prévoit une demande mondiale de 40 millions de barils en 2020, ce qui équivaut à l'exploitation de "quatre fois l'Arabie Saoudite". C'est cette nouvelle donne qui a poussé les majors du pétrole à explorer ces nouvelles frontières pétrolières.


Business

Océan Indien

Afrique

Tech#

Economie

Story

Story
Cette sud-africaine découvre que son image a été utilisée sur des publicités dans le monde entier à son insu.