mardi 28 août 2012

AGRICULTURE - MADAGASCAR

Madagascar a-t-il les moyens de devenir le grenier de l'Océan Indien ?




Un cercle vertueux s'est visiblement créé depuis quelques temps dans le secteur agricole à Madagascar. Des signaux sont en effet palpables concernant ce secteur largement majoritaire dans l'apport sur l'économie du pays. Les seuls croissances visibles dans la création d'entreprises en 2011 sont dans l'agriculture et les métiers connexes de l'agri-business. Une exode urbaine est aussi constatée depuis les deux dernières années. Crise? Chômage? Fracture culturelle? Tout cela peut expliquer ce phénomène.

Mais d'autres pans du secteur agricole attirent aussi notre intérêt avec l'annonce de plusieurs projets partenariats et de coopérations avec des étrangers. L'annonce par la puissante Fédération des Chambres de Commerce et de l'Industrie avec ses 54.000 entreprises dans 22 régions de Madagascar de la ré-dynamisation de l'industrie agricole en 2004 commence à porter son effet car plusieurs bailleurs et institutions de coopérations ont suivi l'appel de la FCCI : FIDA dont on connait le dernier déblocage pour Madagascar, l'PNUD et l'AFD. Ces bailleurs ont décidé de ne pas "couper les ponts" avec Madagascar et ce n'est pas un hasard. La surface de terre en friche cultivable à Madagascar est considérable par rapport aux demandes dans la région Océan Indien : riz, maïs, litchi, haricots, patates douces, oignons, fruits et surtout huiles essentielles connaissent une demande croissante. Rien dans que la région Nord-Ouest du pays : on peut compter 425.000ha cultivables dont 155.000ha seulement sont exploités soit 37%. La marge est énorme et les opérateurs étrangers en sont conscients. Les opérateurs mauriciens lors de la dernière édition de la FIM Foire Internationale de Madagascar ont annoncé très la couleur : "nous sommes venus en masse, et lors de la prochaine édition en 2013, nous occuperons plus de 2.500m² que nous avons déjà réservés." Lors de la rencontre "Madagascar au Caudan" troisième édition à l'île Maurice, le chargé d'affaires de Madagascar sur cette île soeur a réitéré cet intérêt particulier des mauriciens sur nos produits et nos terres. Pour le secrétaire général de la Commission de l'Océan Indien COI, Jean-Claude de l'Estrac, "Madagascar maîtrise deux des trois éléments pour mettre en place le projet "Madagascar, grenier de l'Océan Indien" : faire et savoir-faire. Il reste le faire-savoir pour mieux communiquer sur ce qui se fait."

L'obstacle revient toujours aux politiques avec l'éternelle recherche de volonté de stabiliser et de faire avancer le pays. La vice-primature chargée de l'Aménagement du Territoire a répliqué à Marovoay et à Majunga avec la mise en place d'outils sectoriels à utiliser par tous les gouvernements successifs destinés à instaurer une stabilité de l'économie malgache malgré les changements. Mais sera-ce suffisant ?

jeudi 9 août 2012

ENTREPRISES - MADAGASCAR

Le fabricant de guitares Gibson épinglé pour "vol de bois d'ébène à Madagascar" par le Lacey Act aux Etats-Unis

Par Tsirisoa Rakotondravoavy

Henry Juszkiewicz, le DG de Gibson company, a beau clamé son innocence. L'aile droite dure du Parti Republicain américain, notamment le puissant groupe Tea Party, a beau faire des pieds et des mains pour éponger l'accusation de la société Gibson. Rien n'y fait. La perquisition fin août 2011 a permis la découverte de bois d'ébène d'une valeur de 200.000 dollars en provenance de Madagascar dans ses stocks. Le Lacey Act, qui condamne toute activité qui importe un produit ayant été extrait illégalement d'un autre pays, a frappé la société Gibson. Cette dernière vient de faire son mea culpa et d'accepter 300.000 dollars d'amende et de verser 50.000 dollars à une ONG environnementale, et surtout de replanter 1.800 pieds de bois d'ébène à Madagascar, lieu du "vol". Tout le monde semble content de cette issue judiciaire. Gibson sort sans poursuite judiciaire.

Nous sommes en droit d'élever notre voix car en faisant bien le calcul, nous tombons à un revient pour  préjudice à 167 dollars par pièce de bois d'ébène "volé". Il faut savoir que le prix de la gamme Les Paul de Gibson est en moyenne 3.000 dollars, constatez la différence, surtout qu'une pièce de bois d'ébène pourrait donner jusqu'à une vingtaine de guitares. Le préjudice revient à environs 8 dollars par guitare fabriquée avec ce bois malgache. Sans parler du fait que l'amende sera partager par le bureau du procureur accusant Gibson, le plaignant officiel et l'ONG environnementale dont on ne connait pas encore le nom. Mais de qui se moque-t-on?

Cerise sur le gâteau, la société Gibson vient de nommer une société soupçonnée d'être son intermédiaire avec les vendeurs malgaches. Ce serait une société sud-africaine gérée conjointement entre des sud-africains et des malgaches proches de l'ancien pouvoir qui a permis la sortie illégale sans obstacles de ces bois d'ébène de la grande île.

Il faut 20 ans minimum pour faire pousser et exploiter un pied de bois d'ébène à Madagascar, sur un coût moyen d'exploitation de 10.000 dollars par hectare. Le trafic de bois précieux est estimé en moyenne depuis 30 ans à 10 milliards de dollars par an.

vendredi 3 août 2012

ECONOMIE - MADAGASCAR

Publication du TBE Tableau de bord de l'économie de Madagascar 1er semestre 2012


L'Institut National des statistiques a publié le TBE n°8 le 08 juillet 2012, TBE n°0 étant publié en juillet 2010 . Ce tableau fait état d'un recul de la création d'entreprise de 25,9% sur le plan national et 34,3% à Antananarivo sur la période Janvier-Juin 2012 par rapport à la même période en 2011. Le nombre de SA Sociétés Anonymes et celui d'Entreprises Individuelles ont reculé respectivement de 47,4% et 31,6%. C'est dans la forme de SARL que les nouveaux entrepreneurs ont fait leur choix car le nombre de celles-ci n'a reculé que de 1,6%. 
En outre le PIB a connu une croissance de 1,6% en 2011 par rapport à -4,1% en 2009 et 0,4% en 2010. Voici un lien pour apprécier tout le TBE n°8 : http://www.instat.mg/pdf/tbe08.pdf

POLITIQUE - ELECTIONS A MADAGASCAR

Proclamation officielle des élections à Madagascar en 2013


Vincent Floreani, porte-parole adjoint du Ministère Français des Affaires étrangères a déclaré que : "La France soutient ce processus électoral notamment par le biais d’une contribution de 1,2 million d’euros, versée aux organisations chargées de la préparation des scrutins." Les organisations partenaires et bénéficiaires sont notamment la Communauté de développement de l’Afrique australe (Sadc), la Commission de l’Océan Indien (COI), l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l’Union africaine (UA) ainsi que l’ONG Interpeace. Voici les détails du calendrier rendu public par la CENIT, la commision électorale indépendante malgache : le 8 mai 2013 aura lieu le premier tour de l’élection présidentielle. Le 3 juillet aura lieu le deuxième tour de l’élection présidentielle jumelé avec les législatives. Le 23 octobre auront lieux les élections communales et municipales.

N E W S

Seaweed Seychelles : fertilisant agricole à base d'algues marines

Seaweed Seychelles : fertilisant agricole à base d'algues marines
Seaweed Seychelles va débarrasser l'archipel de plusieurs tonnes de dépôts d'algues marines par an sur les plages

Mines d'or de Dabolava : agrément acquis par Prophecy Development Corporation

Mines d'or de Dabolava : agrément acquis par Prophecy Development Corporation
Le projet de Dabolava a attiré la compagnie canadienne Prophecy Development Corp. , dirigée par John Lee, pour ses mines d'or, de charbon et d'uranium

Madagascar : la Jirama fait face à la hausse des vols et des fraudes

Madagascar : la Jirama fait face à la hausse des vols et des fraudes
Vols de câble, branchements illicites, ... La Jirama, compagnie nationale d'électricité et d'eau à Madagascar, fait face à un phénomène qui alourdit son bilan

Contrôle du secteur minier : Madagascar s'offre un Mining Business Center

Contrôle du secteur minier : Madagascar s'offre un Mining Business Center
Avec l'installation du Mining Business Center, Madagascar poursuit son effort d'industrialisation progressive du secteur minier.

L'Etat malgache décaissera le fonds pour apurer la dette d'Air Madagascar

L'Etat malgache décaissera le fonds pour apurer la dette d'Air Madagascar
Vonintsalama Andriambololona, ministre malgache des Finances et du Budget, et Ralava Beboarimisa, celui des Transports et de la Météorologie, engageront pour l'Etat malgache le processus de désendettement d'Air Madagascar.

Constance Hotels & Resorts signe un partenariat technologique avec Duetto

Constance Hotels & Resorts signe un partenariat technologique avec Duetto
Constance Tsarabanjina à Madagascar fera partie des sept hôtels du groupe Constance Hotels & Resorts qui utiliseront les applications de Duetto.

Remaniement gouvernemental : le Gabon face aux nouveaux défis économiques

Remaniement gouvernemental : le Gabon face aux nouveaux défis économiques
Sous l'impulsion de Jean-Fidèle Otandault, nouveau ministre du Budget et des Comptes Publics, le Gabon s'attèle à la relance de son économie et à des réformes structurelles.

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation
La présence du groupe Alpitour dans la gestion d'Andilana Beach Resort, dirigé jusqu'ici par Andrea Aiolfi, transformera totalement l'hôtel et la destination Nosy-Be.

Ces cabinets de lobbying qui essaiment en Afrique

Ces cabinets de lobbying qui essaiment en Afrique
Inconnus du public, ils sont les acteurs clés dans les relations publiques, le lobbying et les organisations d'événements institutionnels en Afrique.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Titres et Archives