jeudi 31 janvier 2013

TripAdvisor aurait commandé des faux avis à des agences web à Madagascar

L'Advertising Standards Authority, l'office international sur la publicité, a demandé une enquête sur des pratiques illégales commandées par TripAdvisor et d'autres sites de recommandations d'hôtels. Madagascar serait le berceau d'agences web fournissant des fausses recommandations et d'informations sur plusieurs destinations touristiques dans le monde.

par Tsirisoa Rakotondravoavy

 Madagascar a beaucoup à perdre après la publication par l'Advertising Standards Authority (ASA), l'office international sur la publicité, sur l'information selon laquelle des agences web établies à Madagascar produiraient de fausses recommandations et informations sur des destinations touristiques à des sites de références,dont le plus célèbre, TripAdvisor, et les hôtels cités, seraient les bénéficiaires. La suspicion a duré depuis février 2012 sur TripAdvisor car deux fonctions ont fait tiqué l'ASA, le gendarme de la publicité. Le module "revendiquer ou laisser entendre" a été très critiqué pour en finir à un avis d'interdiction venant de l'ASA. TripAdvisor a répliqué "qu'il n'y a pas d'avis fiable à 100% surtout venant du grand public" mais qu'il a "accepté de révisé ce module".

Ce problème évoque la faille provenant d'avis de grand public qui, par définition, sont incontrôlables et impossible à vérifier à 100%. Des experts du web citent par exemple que l'usage excessif du mot "je" serait un indice de mensonge dans les commentaires et les avis sur le net.

lundi 28 janvier 2013

Incursion dans les terres Zafimaniry

Christie's va mettre en vente le 30 janvier 2013, des œuvres d'artistes français et d'authentiques panneaux de portes et de fenêtres Zafimaniry sous le titre Artists Angels dont le bénéfice sera versé à "Des Villages et Des Hommes" à Madagascar, une ONG qui protège les villages Zafimaniry. Incursion dans les terres et l'âme de cette culture ancestrale, le Zafimaniry.


par Tsirisoa Rakotondravoavy

 Hiver dans un village Zafimaniry

Oeuvre commune

La maison de vente parisienne Christie's expose des panneaux authentiques Zafimaniry présentant des portes et des volets sculptés dans du bois précieux endémique de Madagascar. Ces panneaux en bois proviennent directement du village d'Antoetra, un village Zafimaniry situé sur les hauts-plateaux de Madagascar. Le travail du bois des Zafimaniry fait depuis 2003 partie de la culture protégée par l'UNESCO, et depuis 2008, le Zafimaniry est classé patrimoine oral et immatériel de l'humanité.


Volet Zafimaniry avec une œuvre de Ernest Pignon Ernest

72 artistes français, dont Dewar et Gicquel (prix Marcel Duchamp 2012), Speedy Graphito, François Boisrond, Nicolas Rubinstein, Jacques Villeglé, Gérard Fromanger, Ivan Messac, Brigitte Saby ou encore Ernest Pignon-Ernest, ont travaillé et dessiné sur l'envers de ces panneaux. On y trouve du graphisme contemporain et des dessins figuratifs dont le mariage avec le panneau Zafimaniry nous ramène à un questionnement sur l'universalité du travail manuel dans l'histoire de l'Homme. Ce mariage du fait-main Zafimaniry avec notions artistiques occidentales transcende les différences culturelles et des modes opératoires mais surtout met en valeur la richesse des matières utilisées.

Repères sur l'économie malgache en 2012

Madagascar se félicite d'avoir maîtrisé les fondamentaux économiques avec une croissance de 1,9% en 2012. Mais la prudence est de mise car les indices sur quelques secteurs comme le BTP et le Tourisme restent alarmants.

par Tsirisoa Rakotondravoavy



Après un léger tassement en 2010, 2012 aura été une année où les indicateurs économiques de Madagascar reprennent un peu de couleur. Certes, l'inflation de 6,2% en 2012 contre 9,5% a été le résultat d'évènements extérieurs comme la relative stabilité du prix du pétrole sur le marché mondial. Le cours pétrolier a oscillé sur une moyenne de 110$ entre juillet 2011 et juillet 2012 mais c'est trop élevé pour être soutenable par rapport au marché et à l'économie malgache. En témoigne les résultats économiques atones que nous présentent en cette fin d'année les pays industrialisés et importateurs de pétrole comme les Etats-Unis, l'Europe et même la Chine. Pour notre part, nous n'avons pas déroger à la majorité car malgré une croissance maîtrisée, -4,1% en 2009 , 0,4% en 2010, 1% en 2011 et 1,9% en 2012, nous restons une économie fragile car notre dépendance aux investissements extérieurs et aux bailleurs reste inhérente à la structure de notre économie. L'action du gouvernement de la Transition illustre cette dépendance avec l'intégration directe des investissements miniers (Wisco à Soalala, Sheritt à Ambatovy, ...) dans les constructions de petites infrastructures (hôpitaux, installations sportives et culturelles, ...) et dans d'autres postes de dépenses publiques.

mercredi 23 janvier 2013

Santé insolente des télécoms à Madagascar


Avec un taux de pénétration de 51%, le secteur du téléphone mobile affiche une santé insolente.

par Tsirisoa Rakotondravoavy



Le secteur des télécoms affiche une santé insolente comparé à d'autres secteurs d'activités. L'OMERT, qui régule le secteur, a publié des résultats plus que satisfaisant pour le secteur car le taux de pénétration du téléphone mobile a atteint 51% en 2012 en dépassant la barre des 50% pour la première fois.  Ce taux était de 44% en 2011. L'évolution annuelle du marché du mobile est de 38% et en 2012 on compte pour tous les opérateurs 8.665.156 cartes SIM sur le territoire malgache contre 2.221.774 en 2007. Le chiffre d'affaires du secteur en 2012 est de  476,8 milliards d'ariary.

samedi 19 janvier 2013

Kim DotCom revient en force avec Mega

Un an tout juste après son arrestation pour condamnation sur son site Megaupload, Kim DotCom revient avec Mega

par Tsirisoa Rakotondravoavy

Kim DotCom devant la scène de lancement de Mega

L'allemand Kim Schmitz, plus connu sous le surnom Kim DotCom (.com en français) avait créé le célèbre site Megaupload, une plateforme de téléchargement et d'échange de fichiers en tous genres : vidéo, audio, image, ... Megaupload a été condamné par plusieurs tribunaux et le 19 janvier 2012, Kim DotCom a été arrêté par la police new-zélandaise pour vilation de droits d'auteurs. La justice américaine menace Kim DotCom d'une extradition qui passera en audience en août 2013. Megaupload est condamné pour avoir empoché 135 millions d'euros sur des fichiers piratés échangés par ses membres. Un an jour pour jour, l'enfant terrible d'Internet revient en force avec un nouveau site de téléchargement et d'échange qui offre pratiquement les mêmes services que Megaupload sauf que ses administrateurs ne seront pas au courant des fichiers qui y seront échangés. Kim DotCom pense que cette forme de cryptage pourra défendre les administrateurs du site et le site Mega lui-même de toute attaque judiciaire. Mega offrira à ses membres 50 gigaoctets de stockage que ces derniers pourront utiliser à leur guise. Les éditeurs et créateurs grincent déjà des dents car c'est à nouveau une porte ouverte aux échanges de fichiers illégaux qui cannibalisent leurs ventes.

Kim DotCom fera l'ouverture de Mega ce samedi soir à 20h, heures de Madagascar. Le site sera accessible au mega.co.nz , un clin d'oeil aux policiers de la Nouvelle-Zélande qui l'ont arrêté il y a tout juste un an. Son slogan pour ce lancement, c'est : "Bigger, Better, Faster, Stronger, Safer". Rien que ça. Les fans de Mega attendent impatiemment ce "bouton qui va changer le monde".

dimanche 13 janvier 2013

Remaniement et recapitalisation chez Madagascar Oil

Madagascar Oil change de conseil d'administration et renfloue son capital de 60 millions de dollars pour se préparer aux opérations d'extraction de pétrole lourd sur les forages on-shore de Tsimiroro.

par Tsirisoa Rakotondravoavy


Puits de forage de Madagascar Oil à Tsimiroro
Madagascar Oil, société américaine cotée en bourse sur le marché AIM à Londres ayant cinq projets à Madagascar dont un à Tsimiroro, a annoncé un vaste remaniement dans son conseil d'administration. Laurie Hunter ancien PDG et Mark Weller, ex-directeur exécutif, seront remplacés par Andrew Morris comme Président du conseil d'administration et Paul Ellis comme directeur général. Nommé administrateur, Ian Patrick, expert reconnu dans l'industrie pétrolière avec 30 années de services notamment comme directeur commercial chez Monument Oil & Gas, chez Gulf Keystone Petroleum et depuis 2008 chez Edgo Energy, accompagnera au conseil d'administration de Madagascar Oil un autre nouvel administrateur, Peter Kingston. John van der Welle et Colin Orr-Erwing ont cédé leurs chaises d'administrateurs.

vendredi 11 janvier 2013

Le FMI va lâcher Madagascar et l'Erythrée

La réponse du Fonds Monétaire International face à la crise Malgache ne s'est pas fait attendre. Madagascar et l'Erythrée ne pourront pas travailler avec le FMI

par Tsirisoa Rakotondravoavy

Andry Rajoelina, Président de la Transition à Madagascar lors de son discours à l'ONU

Le Président de la Transition à Madagascar Andry Rajoelina vient de présenter ses voeux aux malgaches et aux corps diplomatiques et consulaires présents sur la grande île. Il a ainsi rappelé que la durée de la période transitoire à Madagascar ne devait pas dépasser un an avec l'aide de la Communauté Internationale. Selon lui : "Le pays a été gouverné sans problèmes majeurs dans l'administration durant les quatre dernières années... Et ce n'est pas une poignée d'individus à l'intérieur ou à l'extérieur du pays qui nous imposera la manière dont nous allons choisir le prochain président, ni la manière dont nous gouvernerons le pays."

Ainsi, beaucoup d'observateurs ont misé sur le clash entre le principal bailleur de fonds de Madagascar et le gouvernement actuel. La conséquence principale de cette séparation sera la tenue ou non des élections dans la mesure où les bailleurs de fonds présents à Madagascar dont le FMI et les pays "amis de Madagascar" ont promis d'aider le gouvernement pour la réalisation de ces élections en 2013 sous des conditions entérinées par toutes les parties dans la Feuilles de Route pour la sortie de crise.

13,5 millions d'euros en faux billets retirés

La Banque Centrale Européenne a retiré 13,5 millions d'euros de faux billets, en 280.000 unités

par Tsirisoa Rakotondravoavy

Le billet de 50 euros est le plus contrefait selon la BCE

Si le pic du nombre de faux billets de 2009, qui étaient de 447.000 billets, n'a pas été atteint, c'est grâce aux efforts entrepris par la BCE qui se félicite d'avoir bénéficié d'un résultat honorable en 2012 sur la diminution de la circulation des faux billet sur le marché. 13,5 millions d'euros en faux billets ont été ainsi retirés dernièrement, le nombre de billets ainsi retirés est de 280.000 unités. Le soucis reste pourtant entier car le montant exact de faux billets en circulation est inconnu. D'après la BCE, ils ont augmenté de 11% entre le premier semestre et le deuxième semestre 2012. Une nouvelle série de billets plus sûrs va être remis aux banques et aux marchés et sera inaugurée par la sortie du nouveau billet de 5 euros. Les coupures de 20 et 50 euros sont les plus contrefaites et qui représentent 42,5% et 40% des faux billets, suivent celles de 100 euros à 13%. En 2012, le billet de 50 euros était le plus copié à 41,5% des coupures constatées, suivent le billet de 100 euros à 27% , et le 20 euros à 17,6%. La prudence est principalement recommandée sur ces coupures.

jeudi 10 janvier 2013

Les prix à la pompe fixés tous les mois à Madagascar

L'Etat malgache, l'OMH et les compagnies pétrolières fixeront les prix du carburant à la pompe pendant six mois

par Tsirisoa Rakotondravoavy


 Le gouvernement de la Transition malgache par le biais du Ministère des Finances et du Budget et du Ministère des hydrocarbures, l'Office Malgache des Hydrocarbures (OMH) et le Groupement des Pétroliers à Madagascar (GPM) ont décidé d'un commun accord de fixer les prix du carburant à la pompe pour les six mois à venir. C'était déjà le cas au mois de décembre 2012 où le GPM était en conflit tendu contre le gouvernement avaçant un manque à gagner dans la distribution à Madagascar aux prix prix actuels. La décision maintiendra les prix à 3.370 ariary pour l'essence sans plomb (1,14 euro) et 2.730 ariary pour le gasoil (0,93 euro). Ces prix seront révisés chaque mois durant six mois par ce comité technique pour "éviter les poussées inflationnistes", selon un membre de ce comité.

Prévisions


Graphique 1, production pétrolière USA, Arabie Saoudite et Russie
Graphique 2, demande et production USA

Selon le Département de l'énergie des Etats-Unis, la demande mondiale, qui s'est stabilisée en 2012 à 89,2 millions de barils par jour (mbj) en 2012, se chiffrera à 90,1 mbj en 2013 alors que la production mondiale passera de 89 mbj en 2012 à 90 mbj en 2013. Cette augmentation de la production entraînera une relative stabilité du cours du pétrole sur le marché international. En outre, le début d'exploitation de l'huile de schiste connaît un boom sans précédent. Ce segment est d'ailleurs comptabilisé dans les postes de production aux Etats-Unis qui a accéléré la cadence pour atteindre 7,3 mbj en 2013 et 7,9 en 2014, un niveau jamais atteint depuis 1988. Alors que les gouvernements d'autres pays membres ou non membres de l'OPEP, notamment la France, hésitent encore à enclencher l'exploitation de l'huile de schiste, les Etats-Unis ont déjà prix une avance sur ce créneau et compte devenir le premier pays producteur en 2017. L'excédent de production des pays de l'OPEP, concentré depuis en Arabie Saoudite était à 2,3 mbj en décembre 2012 et augmentera à 3,1 mbj en 2013. Ces données entraîneraient une relative stabilité des cours accompagnée d'une chute de la demande en Occident notamment chez les américains pour l'année 2013, mais les grands gagnants seront les Etats-Unis qui vont concentrer leurs efforts à l'exportation jusqu'à l'épuisement des réserves, le seul inconnu dans cette équation.

samedi 5 janvier 2013

Netapsys a racheté Ideo Corp

Netapsys a pris le contrôle de la société de développement web et d'applications mobile Ideo Corp, présente en France et à Madagascar avec la filiale Ideo Neov

par Tsirisoa Rakotondravoavy

 Yoann Hébert, Président de Netapsys


La société Netapsys spécialisée dans les nouvelles technologies vient de prendre le contrôle d'Ideo Corp, entreprise de développement d'applications Web pour les entreprises. Ideo Corp apporte à l'ensemble un portefeuille de 150 clients en plus au vu des compétences de ses trois branches Ideo Neov en sites d'e-commerce née après la fusion de Neov Madagascar à Ideo, Ideo Technologies en Web d'entreprises, usines logicielles et socles techniques Java, et Ideo Mobilis en applications mobiles et marketing. Ces compétences destinées aux entreprises sont actuellement considérées comme stratégiques sur le web et sur les réseaux mobiles. Notons que la filiale Ideo Neov Madagascar emploie 100 personnes et est toujours dirigée Dominique Moncheaux, fondateur de Neov en 2001.

Netapsys est plutôt ancrée dans la production logicielle spécialisée dans J2EE, Lamp, Ruby, Microsoft .Net et poursuit le principe de l'amélioration continue dans son processus de travail. Netapsys travaille avec 170 collaborateurs et affiche un chiffre d'affaires 10millions d'euros en 2011.


Dominique Moncheaux, Ideo Neov Madagascar

Le nouvel ensemble bénéficiera d'une équipe de 350 personnes possédant des compétences en Java, .Net, iOS, et Androïd dont une partie donc en offshore à Madagascar. La nouvelle entité sera géographiquement localisée à la fois à Paris, Lyon, Strasbourg et à Nantes et en offshore à Madagascar. Le chiffre d'affaires prévisionnel affiché par l'ensemble est de 25 millions d'euros.

mercredi 2 janvier 2013

10000ème passager de croisières à Ehoala

Le passage du MSC Sinfonia au port d'Ehoala y a emmené son 10.000ème touriste de croisière

par Tsirisoa Rakotondravoavy


 Photos publiées avec l'aimable collaboration de la direction du port d'Ehoala


La fin de l'année a été festive au port d'Ehoala. Comme prévu, le navire de 251m MSC Sinfonia y a débarqué 2022 passagers pour découvrir cette partie de Madagascar en dégustant des fruits locaux et en s'offrant des cadeaux sortis directement de l'artisanat malgache de la région. La Chambre de Commerce et d'Industrie, l'Office du Tourisme représentée par Viviane Dewa et le directeur du port d'Ehoala Philippe Murcia ont tout fait pour que ces festivités soient inoubliables pour les passagers de croisière.

 Ayant fêté le 10.000ème passager depuis son ouverture en 2009, le port d'Ehoala compte faire de cette destination une étape de référence dans les circuits même si l'escale du MSC Sinfonia à Ehoala Fort-Dauphin est un "spot", non prévue dans le programme.

Les escales de croisières au port d'Ehoala ont commencé en 2010 et renforce la performance de destination et notoriété du port d'Ehoala qui a obtenu sa certification 9001 Qualité et 14001 Environnement ainsi qu'une homologation ISPS en sûreté.

N E W S

Seaweed Seychelles : fertilisant agricole à base d'algues marines

Seaweed Seychelles : fertilisant agricole à base d'algues marines
Seaweed Seychelles va débarrasser l'archipel de plusieurs tonnes de dépôts d'algues marines par an sur les plages

Mines d'or de Dabolava : agrément acquis par Prophecy Development Corporation

Mines d'or de Dabolava : agrément acquis par Prophecy Development Corporation
Le projet de Dabolava a attiré la compagnie canadienne Prophecy Development Corp. , dirigée par John Lee, pour ses mines d'or, de charbon et d'uranium

Madagascar : la Jirama fait face à la hausse des vols et des fraudes

Madagascar : la Jirama fait face à la hausse des vols et des fraudes
Vols de câble, branchements illicites, ... La Jirama, compagnie nationale d'électricité et d'eau à Madagascar, fait face à un phénomène qui alourdit son bilan

Contrôle du secteur minier : Madagascar s'offre un Mining Business Center

Contrôle du secteur minier : Madagascar s'offre un Mining Business Center
Avec l'installation du Mining Business Center, Madagascar poursuit son effort d'industrialisation progressive du secteur minier.

L'Etat malgache décaissera le fonds pour apurer la dette d'Air Madagascar

L'Etat malgache décaissera le fonds pour apurer la dette d'Air Madagascar
Vonintsalama Andriambololona, ministre malgache des Finances et du Budget, et Ralava Beboarimisa, celui des Transports et de la Météorologie, engageront pour l'Etat malgache le processus de désendettement d'Air Madagascar.

Constance Hotels & Resorts signe un partenariat technologique avec Duetto

Constance Hotels & Resorts signe un partenariat technologique avec Duetto
Constance Tsarabanjina à Madagascar fera partie des sept hôtels du groupe Constance Hotels & Resorts qui utiliseront les applications de Duetto.

Remaniement gouvernemental : le Gabon face aux nouveaux défis économiques

Remaniement gouvernemental : le Gabon face aux nouveaux défis économiques
Sous l'impulsion de Jean-Fidèle Otandault, nouveau ministre du Budget et des Comptes Publics, le Gabon s'attèle à la relance de son économie et à des réformes structurelles.

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation
La présence du groupe Alpitour dans la gestion d'Andilana Beach Resort, dirigé jusqu'ici par Andrea Aiolfi, transformera totalement l'hôtel et la destination Nosy-Be.

Ces cabinets de lobbying qui essaiment en Afrique

Ces cabinets de lobbying qui essaiment en Afrique
Inconnus du public, ils sont les acteurs clés dans les relations publiques, le lobbying et les organisations d'événements institutionnels en Afrique.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Titres et Archives