vendredi 19 avril 2013

La filiale monégasque de la BNP Paribas soupçonnée de blanchiment d'argent provenant de Madagascar

BNP Paribas Wealth Management soupçonnée de blanchiment d'argent selon une enquête interne. La provenance principale serait Madagascar, le Sénégal, le Gabon et le Burkina Faso.

par Tsirisoa Rakotondravoavy

Le siège à Antananarivo de la BMOI filiale à 75% de BNP Paribas cédée à la BPCE en juillet 2011.
Selon l'ONG Sherpa, qui a porté plainte, relayée par l'agence Reuters, des centaines de millions d'euros seraient blanchis par une filiale de la banque BNP Paribas domiciliée à Monaco. Cette filiale dénommée BNP Paribas Wealth Management auraient reçu par des petites opérations sur plusieurs mois des chèques provenant principalement de comptes à Madagascar mais aussi du Gabon, du Sénégal et du Burkina Faso. Ces opérations jugées "anormales" ont inquiété l'ONG d'observation Sherpa qui a alerté Jean-Pierre Dreno, Procureur Général de Monaco. L'Inspection générale de la BNP Paribas a montré dans un rapport confidentiel datant d'octobre 2011 l'existence de milliers de chèque provenant de Madagascar entre 2008 et 2011 sans contrôle de l'origine des virements. L'ONG Sherpa appuie dans ce dossier que les principales victimes des paradis fiscaux, dont Monaco veut une sortie "honorable" dans cette affaire, comme dans tant d'autres, ce sont les pays en développement qui connaissent une fuite considérable de capitaux. 
Il est à noter que la BNP Paribas vient justement de vendre en juillet 2011 sa filiale de Madagascar détenue à 75%, la BMOI - BNP Paribas (Banque Malgache de l'Océan Indien), à la BPCE (Banque Populaire Caisse d'Epargne). Ces centaines de millions d'euros seraient maintenant "perdus" dans les méandres des comptes à numéros des paradis fiscaux panaméen et des Îles Caïmans, après avoir transité dans les comptes de la BNP Paribas, et ce sans aucune possibilité d'enquête. Ces comptes à numéros sont considérés comme "le trou noir de l'économie mondial" depuis le début des enquêtes sur les fortunes des dirigeants de plusieurs pays et d'autres entreprises "évadées fiscales". Il y aurait 2.500.000 fichiers suspectés de grande évasion fiscale dans le monde selon l'ICIJ (International Consortium of Investigation Journalism) dont fait partie Médiapart, le site d'informations qui a fait de l'affaire Cahuzac une cible de premier ordre en France.

Aucun commentaire:

N E W S

Mozambique : l'île Maurice va exploiter des terres mises en concession en 1999

Mozambique : l'île Maurice va exploiter des terres mises en concession en 1999
L'usine de sucre de Maragra Açucar, non loin de Maputo et appartenant à l'Associated British Foods, pourrait être le premier client des futures activités mauriciennes en terres mozambicaines.

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation
La présence du groupe Alpitour dans la gestion d'Andilana Beach Resort, dirigé jusqu'ici par Andrea Aiolfi, transformera totalement l'hôtel et la destination Nosy-Be.

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF
Avec Nazmeera Moola (Investec Asset Management) et David White (EAIF), les experts et les négociateurs de Meridiam, du groupe ADP, du groupe Bouygues ont engagé des années de négociations pour réaliser les projets de Ravinala Airports.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA
La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA.

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe
La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert
Depuis 1940, la Chocolaterie Robert a développé sur l'international ses activités, surfant sur la qualité du cacao de Madagascar.

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien
Avec Galana, leader du secteur à Madagascar, et SRPP, détenant le monopole à la Réunion, Rubis contrôle une capacité de 510.000m3 sur l'Océan Indien.

Titres et Archives