mardi 28 mai 2013

Hausse de 3% en mars pour la fréquentation des hôtels classés réunionnais selon l'INSEE

Les hôtels d'entrée de gamme et milieu de gamme n'offrent que rarement un accueil particulièrement avenant : le personnel n'est que très rarement formé comme il se devrait, n'a que peu de capacité à répondre au téléphone pour les réservations en anglais ou en allemand voire même, dans certain cas, en français…

de Christian Berthélot pour le Journal de l'Economie

Par rapport à mars 2012, une hausse de fréquentation dans les hôtels se fait sentir pour le mois de mars. En revanche, l'hôtellerie réunionnaise accuse un recul de 4% pour le 1er trimestre par rapport à 2012. Le nombre d'offres de chambres reste stable et le nombre de chambres occupées augmente de 2%. Il en résulte un taux d'occupation en hausse d'un point par rapport à 2012.

Ce sont les hôtels 3 étoiles (-6%), 2 étoiles et une étoile (- 5%) qui en font les frais et ceux, plus particulièrement de la région Sud (- 9%), l'Ouest (- 3%), et le Nord-Est, plus épargné (- 1%). En revanche les hôtels de luxe, 4 ou 5 étoiles, voient leur fréquentation en hausse de 1%.


 Quoi d'étonnant à cela ? Les hôtels d'entrée de gamme et milieu de gamme n'offrent que rarement un accueil particulièrement avenant : le personnel n'est que très rarement formé comme il se devrait, n'a que peu de capacité à répondre au téléphone pour les réservations en anglais ou en allemand voire même, dans certain cas, en français… Une grosse partie de la clientèle potentielle choisit des chambres d'hôtes plus abordables financièrement et plus chaleureuses en termes de qualité d'accueil.  

Voilà plusieurs années que l'hôtellerie réunionnaise perd des parts de marché, mais elle ne semble pas vouloir se remettre en question au profit de ses voisins mauriciens en particulier, qui, eux, en gagnent !

Aucun commentaire:

N E W S