mercredi 15 mai 2013

Institutions, gouvernance et croissance de long terme à Madagascar : l'Enigme et le Paradoxe


Au moment où les électeurs malgaches vont devoir choisir leur destin parmi 41 candidats à la présidentielle du 24 juillet prochain, le Journal de l’Economie met à la disposition de ses lecteurs une étude sur l’ évolution politico-économique de la Grande Île au gré des changements de régimes , présenté à l’Institut Français de Madagascar en avril dernier. Constat : les crises politiques (1972, 1991, 2002, 2009) entraînent une détérioration du pouvoir d’achat local, alors qu’en Afrique, malgré les soubresauts politiques, le pouvoir d’achat continental suit une ligne ascendante.

recueilli par Hery Andriamiandra

INSTITUTIONS, GOUVERNANCE ET CROISSANCE DE LONG TERME A MADAGASCAR : L'ENIGME ET LE PARADOXE[1]
Mireille Razafindrakoto, François Roubaud, Jean-Michel Wachsberger
Mars 2013


Cette présentation propose une relecture de la trajectoire longue de Madagascar en mobilisant le cadre d’analyse de l’économie politique. Elle opère une synthèse critique des travaux existants en tentant d’articuler systématiquement deux histoires qui sont souvent déclinées séparément, l’histoire économique et l’histoire politique et sociale, et mobilise des enquêtes statistiques de première main pour éclairer les comportements des acteurs sociaux.

Le mystère malgache à l'aune des théories de la croissance et du développement économiques

La trajectoire de l’économie malgache se caractérise par une énigme, à savoir une tendance récessive qui perdure depuis l'indépendance, il y a plus d'un demi-siècle. Les séries longues disponibles montrent que  la Grande Île voit le pouvoir d'achat de sa population amputé d'un tiers entre 1950 et 2010, alors que celui de l'Afrique sub-saharienne, dont les performances sont pourtant loin d’être exceptionnelles, a presque triplé. Cette énigme se double d'un paradoxe car à de nombreuses reprises, le pays a semblé enclencher un cycle de croissance. Néanmoins, à chaque fois que Madagascar a connu une telle ébauche de décollage, celle-ci s’est soldée au bout de quelques années par une crise politique majeure qui a remis en question la dynamique positive amorcée.

Aucun commentaire:

N E W S

Pretoria va refinancer South African Airways, proche de la faillite

Pretoria va refinancer South African Airways, proche de la faillite
Pretoria va débourser 819 millions d'euros en octobre pour remettre South African Airways dans le vert en 2019.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA
La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA.

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe
La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert
Depuis 1940, la Chocolaterie Robert a développé sur l'international ses activités, surfant sur la qualité du cacao de Madagascar.

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien
Avec Galana, leader du secteur à Madagascar, et SRPP, détenant le monopole à la Réunion, Rubis contrôle une capacité de 510.000m3 sur l'Océan Indien.

Titres et Archives