mercredi 29 mai 2013

Mortalité infantile dans l'Océan Indien

Les pays de l'Afrique subsaharienne et de l'Asie australe font partie des secteurs les plus à risques pour donner naissance à un petit humain. Si chacun des pays s'investissaient d'avantage dans l'amélioration de leur système de santé, les risques pourraient être largement amoindris.

par Christian Berthélot pour le Journal de l'Economie

L'ONG "Save the Children" pointe les risques liés à la naissance dans l'océan Indien : Maurice serait le mieux placé, 63ème sur le plan mondial, alors que les îles Comores seraient au 163 ème rang sur 176 pays répertoriés.
Quelques chiffres : 11 enfants sur 1 000 décèdent à la naissance aux Comores, 8 à Madagascar, 3 aux Seychelles et 2 à Maurice. Le décès survient pendant leur premier mois de vie pour 32 bébés comoriens sur 1000. Pour Madagascar, ce chiffre descend à 23/1000 et à 9/1000 pour les Seychelles et Maurice.
Pour ce qui concerne les enfants de moins de 5ans, le taux de mortalité lié à diverses maladies est de79/1000 pour les Comores, 62/1000 pour Madagascar, 15 et 14/1000 pour Maurice et les Seychelles.

Selon l'ONG, les pays de l'Afrique subsaharienne et de l'Asie australe font partie des secteurs les plus à risques pour donner naissance à un petit humain. Toujours selon l'ONG, si chacun des pays s'investissaient d'avantage dans l'amélioration de leur système de santé, les risques pourraient être largement amoindris. Il resterait à sensibiliser les mères pour les amener à un suivi médical dans les établissements sanitaires et à accoucher dans ces mêmes établissements. Il s'agit là d'une situation qui concerne encore plus de 40 millions de femmes dans le monde.

Naturellement, il convient d'informer les mères du bien fondé de l'allaitement maternel immédiat de façon à ce que les bébés puissent bénéficier des effets protecteurs du colostrum ainsi que du système "bébé kangourou" pour les enfants nés avec un faible poids.
D'autres gestes simples, mais qui peuvent sauver beaucoup de vies en réduisant les risques d'infection : en particulier le lavage du cordon ombilical à l'antiseptique.
"Save the Children", a attribué les meilleures places à la Finlande, la Suède, la Norvège, l'Islande, les Pays-Bas, le Danemark, l'Espagne, la Belgique, l'Allemagne et l’Australie, pays où des efforts particuliers ont été mis en place afin de réduire considérablement ces risques de mortalité à la naissance autant pour la mère que pour l'enfant.
A contrario, la Côte d’Ivoire, le Tchad, le Nigéria, la Gambie, la République du Centre Afrique, le Niger, le Mali, la Sierra Leone, la Somalie et la République démocratique du Congo restent toujours dans une situation inquiétante. Ils représentent les 10 derniers pays dans le monde sur 176.

Aucun commentaire:

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

N E W S