vendredi 24 mai 2013

Trêve de six mois à la Sermat - la Réunion

Alix Séry nommera lui-même l'expert-comptable et l'audit permettra de sortir des éléments objectifs pour la prochaine réunion dans six mois et éviter le blocage que le port Est vient de connaitre. Les dockers se félicitent de cette victoire sur une bataille qui a permis de sauvegarder 19 emplois.

par Tsirisoa Rakotondravoavy

Après 19 jours de grève, les syndicats et les patrons ont trouvé un consensus pour débloquer la situation au port Est. Alix Séry, le médiateur par le préfet lundi dernier a réussi une partie de sa mission : les dockers sont au travail et les cavaliers et les conteneurs valsent à nouveau dans le port Est régi par le GIE Sermat (Groupement d'intérêt économique). Il a pu tirer des patrons l'abandon de 19 licenciements et des syndicats la perte de 12 jours de salaires échelonnés de mai à août avec  deux jours de salaires prélevés et de septembre à décembre avec une journée de salaires prélevée. L'accord avancé par la médiation, et signé par toutes les parties, propose un audit qui révisera les comptes des sociétés d'acconage pour choisir les représentants des salariés, la maintenance des chariots cavaliers.
Alix Séry nommera lui-même l'expert-comptable et l'audit permettra de sortir des éléments objectifs pour la prochaine réunion dans six mois et éviter le blocage que le port Est vient de connaitre. Les dockers se félicitent de cette victoire sur une bataille qui a permis de sauvegarder 19 emplois. Toujours au front, Danio Ricquebourg, délégué CGTR à la Sermat, a fustigé les transitaires qui, selon lui, "arrêtent de travailler à 18h alors que les dockers continuent jusqu'à 21h". L'objectif pour tout le monde est de sortir au plus vite les conteneurs en souffrance au port et qui a paralysé une bonne partie du commerce sur l'île de la Réunion.

Aucun commentaire:

N E W S