mercredi 12 juin 2013

Destruction de produits contrefaits et non-conformes à la Réunion

Le ministère français de l'Economie a émis le souhait d'effectuer ces prises à l'occasion de la journée nationale pour la destruction d'objets contrefaits. C'est une procédure dissuasive pour les importateurs d'articles non-conformes aux lois commerciales et très inhabituelle pour les opérateurs à cette période de l'année.

par Tsirisoa Rakotondravoavy

La Direction des douanes de la Réunion a procédé à la destruction de produits contrefaits et non-conformes aux droits de la marque avec plusieurs cas de copies. Les textes régissant ces saisies tournent souvent autour des droits de propriété et surtout des textes de non-conformité à la sécurité. La grande majorité des articles, au nombre de 30.000 objets, est constituée de 23.500 jouets provenant  pour la plupart d'Asie. On y trouve des faux Monopoly, de fausses Dora ou encore de fausses figurines Cars qui tentaient d'inonder le marché local. Le ministère français de l'Economie a émis le souhait d'effectuer ces prises à l'occasion de la journée nationale pour la destruction d'objets contrefaits. C'est une procédure dissuasive pour les importateurs d'articles non-conformes aux lois commerciales et très inhabituelle pour les opérateurs à cette période de l'année. Il est à noter qu'en 2012, plus de 110.000 articles ont été saisis à l'aéroport de Gillot et au Port, un peu en deça des chiffres de 2011 à 119.000 mais très loin de ceux de 2010 sont à 78.000 produits saisis. D'autres articles comme du matériel électrique, produits de soins, vêtements et accessoires se trouvent aussi dans ces saisies. c'est l'entreprise Veolia qui se chargera de la destruction de ces produits qui se trouvent actuellement dans le hangar 150 du Port Est.

Aucun commentaire:

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

N E W S