mercredi 5 juin 2013

La planète réagit contre Monsanto !

Grâce à internet et aux réseaux sociaux, ce mouvement mondial sans précédant dans sa dissémination géographique s'est mis en marche.

par Christian Berthélot pour le Journal de l'Economie

La marche planétaire contre Monsanto s'est déroulée le samedi 25 mai 2013. Curieusement, cette mobilisation mondiale a peu été relayée par les médias. Pourtant, 52 pays sur tous les continents ont réagi, des manifestations ont été organisées dans 436 villes représentant plus de deux millions de personnes selon les organisateurs. C'est grâce à internet et aux réseaux sociaux que ce mouvement mondial sans précédant dans sa dissémination géographique s'est mis en marche.


De quoi s'agit-il ? L'entreprise américaine fabrique, entre autre des produits phytosanitaires reconnus comme toxiques (agent Orange, Roundup, PCB) et de plus en plus discutés à travers le monde ainsi que des semences génétiquement modifiées susceptibles d'être imposées à toute l'agriculture mondiale, par conséquent aux consommateurs. La firme américaine qui détient déjà 90% des OGM a pour objectif de faire breveter la totalité des semences vendues aux agriculteurs. En d'autres termes, elle obligera les agriculteurs à acheter chaque graine plantée qui, si elle n'est pas rendue stérile, sera interdite de reproduction. Ce qui signifie que ce que "Dame Nature" produit naturellement depuis des millénaires sera commercialisé ! Plus personne ne pourra planter quoi que ce soit sans l'avoir acheté ! C'est la privatisation du "monde du vivant" !

Comment imaginer que nos paysans malgaches puissent faire l'acquisition des semences ? Cela mènera directement à une paupérisation encore plus certaine pour ce qui concerne les pays en voie de développement. Tout aussi aberrant que cela puisse paraître Monsanto, et d'autres géants des biotechnologies (Syngenta, Bayer, Dow, Dupont...) sont en train de voler au monde ce qui lui appartient avec la bénédiction des gouvernements, en particulier du gouvernement Obama qui a fait passer en douce le "Monsanto Protection Act" en avril dernier. C'est un amendement discret glissé dans une loi budgétaire pour l'agriculture aux Etats-Unis : la justice américaine ne pourra plus s'opposer aux mises en culture de plantes génétiquement modifiées, même si leur homologation est contestée devant un tribunal. Une disposition perçue comme un cadeau aux géants de l'agrochimie, Monsanto en tête.

Monsanto, né en 1901, devient le premier producteur mondial d'aspirine dès 1918, fabrique un défoliant (agent Orange) utilisé pendant la guerre du Viêt-Nam comme arme chimique, responsable de la naissance de 150 000 enfants atteints de dysmorphies, ne se contente pas seulement de faire du lobbying, de répondre aux innombrables procès qui lui sont intenté, d'attaquer en justice les paysans qui dérogent aux contrats signés, l'entreprise se rendrait coupable de vol d'abeilles. "L'Ag Departement de l'Illinois a saisi illégalement les abeilles privées du célèbre naturaliste, Terrence Ingram, sans lui donner un mandat de perquisition et avant que le tribunal ne soit mis au courant de l’affaire", rapporte "Prairie Advocate News". Derrière cette action se trouverait la firme Monsanto. En effet, les ruches saisies illégalement faisaient l'objet de recherche depuis 15 ans sur la résistance des abeilles au Roundup que ce produit détruit. Sans abeilles, pas de pollinisation, sans pollinisation, pas de culture… Ce qui veut dire qu'il faudra, encore une fois, acheter les semences !

Quand nous feront-ils payer l'air que nous respirons et qu'"Ils" ont pollué ?

Après la pollution par "l'or noir", le monde sera victime de la pollution par "l'or vert" !

Souhaitons que ce mouvement ne s'arrête pas là, des millions de gens prennent conscience de l'importance de ces actions malsaines, particulièrement malhonnêtes, d'individus dirigeant ces entreprises, ne visant que le profit au détriment de l'humain. Fort heureusement, ainsi que le disait Gandhi : "Un homme conscient et debout est plus dangereux pour le pouvoir que 10 000 individus endormis et soumis".

Aucun commentaire:

N E W S

Pretoria va refinancer South African Airways, proche de la faillite

Pretoria va refinancer South African Airways, proche de la faillite
Pretoria va débourser 819 millions d'euros en octobre pour remettre South African Airways dans le vert en 2019.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA
La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA.

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe
La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert
Depuis 1940, la Chocolaterie Robert a développé sur l'international ses activités, surfant sur la qualité du cacao de Madagascar.

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien
Avec Galana, leader du secteur à Madagascar, et SRPP, détenant le monopole à la Réunion, Rubis contrôle une capacité de 510.000m3 sur l'Océan Indien.

Titres et Archives