mercredi 5 juin 2013

Le nouvel ordre mondial de l'énergie

Au Mozambique, au Kenya, en Ethiopie et à Madagascar, des projets sont entrés en phase de production. L'Amérique connait lui une surchauffe avec l'avènement du gaz de schiste aux Etats-Unis et au Canada et l'identification d'un très grand gisement de pétrole au Venezuela.

par Tsirisoa Rakotondravoavy


Les sept soeurs du Cartel des compagnies pétrolières ont découvert des petites soeurs ennemies. Explication : les sept majors de la production de pétrole, à savoir Exxon Mobil, Chevron, Texaco, Gulf, Royal Dutch Shell, BP et Total ne sont plus seules sur la carte des producteurs de pétrole qui comptent actuellement sur le marché de l'énergie. De nouvelles demandes mondiales ont entraîné de nouvelles offres. Premier changement en 2010 : la Chine a devancé les Etats-Unis en devenant le premier consommateur mondial d'énergie, toutes catégories confondues, énergies fossiles et énergies propres. 26 centrales nucléaires sur 63 sont répertoriées en Chine et elle a consommé 4% d'énergie de plus que les Etats-Unis qui était le premier consommateur depuis 1900. En outre, la Chine possède maintenant plusieurs compagnies, les nouveaux géants du pétrole, mais bien implantées dans les zones du globe où les promesses de production sont énormes par rapport aux fournisseurs classiques. La PetroChina a dépassé la production annuelle d'Exxon Mobil. La Chine réalise plus de 20% de sa production à l'étranger. Des pays d'Afrique, comme le Nigéria et l'Angola réputés grands producteurs locaux de pétrole abritent des filiales de compagnies chinoises comme CNPC, CNOOC ou encore Sinopec. D'autres acteurs de tailles moyennes sortent du lot au Mozambique, au Kenya, en Ethiopie et à Madagascar où des projets d'exploration sont en cours et quelques compagnies sont même entrées en production.



Tout le continent américain connait lui aussi une surchauffe dans la production d'énergie avec l'avènement du gaz de schiste aux Etats-Unis et au Canada. Les Etats-Unis comptent devenir le premier exportateur de gaz de schiste à l'horizon 2020. Ils sont déjà devenu un pays exportateur net depuis l'accession de la Chine à la première place de consommateur mondial d'énergie. L'Amérique centrale connait aussi un nouvel essor avec l'identification d'un très grand gisement de pétrole au Venezuela mais aussi d'importantes réserves au Mexique et au Brésil. Toute l'Amérique devient l'épicentre planétaire de l'énergie.
Les observateurs du secteur de l'énergie prévoit une demande mondiale en constante augmentation jusqu'en 2020 et le basculement progressif vers les énergies alternatives et propres.

Aucun commentaire:

N E W S

Pretoria va refinancer South African Airways, proche de la faillite

Pretoria va refinancer South African Airways, proche de la faillite
Pretoria va débourser 819 millions d'euros en octobre pour remettre South African Airways dans le vert en 2019.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA
La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA.

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe
La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert
Depuis 1940, la Chocolaterie Robert a développé sur l'international ses activités, surfant sur la qualité du cacao de Madagascar.

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien
Avec Galana, leader du secteur à Madagascar, et SRPP, détenant le monopole à la Réunion, Rubis contrôle une capacité de 510.000m3 sur l'Océan Indien.

Titres et Archives