vendredi 28 juin 2013

Madagascar : La famine guette

Les franges de la population ayant encore aujourd’hui les moyens d’acheter de quoi se nourrir convenablement, verront leurs pouvoirs d’achat diminuer en raison d’éventuelles hausses de prix et limiteront leurs dépenses en alimentation.

par Zoé Ranoromalala

Il est prévu que 13 millions de malgaches vont souffrir de la famine si des opérations de grande envergure de lutte contre les invasions des criquets ne sont pas effectuées dans les plus brefs délais. Comment ne pas trembler face à ce fléau, en ces temps où 75% connaissent déjà des difficultés alimentaires ? Est-ce que les 7 autres millions d’individus vont vivre tranquillement l’estomac bien rempli ? On sait que la rareté d’une denrée entraîne systématiquement une hausse de son prix sur le marché. Qu’en serait-il si toutes les cultures vivrières sont dévastées par ces insectes ? Il est clair que, les franges de la population ayant encore aujourd’hui les moyens d’acheter de quoi se nourrir convenablement, verront leurs pouvoirs d’achat diminuer en raison d’éventuelles hausses de prix et limiteront leurs dépenses en alimentation. Ceux qui sont déjà dans une misère noire vont essayer de survivre. Et comme « ventre affamé n’a pas d’oreilles », la délinquance va prendre beaucoup plus d’ampleur. Vols et meurtres seront des armes de survie. Toute la population malgache sera victime de ces invasions acridiennes.

Aucun commentaire:

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

N E W S