mercredi 31 juillet 2013

Rumeurs de vente de Telma à Maroc Telecom, Vodacom et MTN seraient interessés

Si l'acquisition de Telma à Madagascar se réalise, Maroc Telecom deviendrait un actif très intéressant sur le continent africain. Si intéressant que dernièrement, Vivendi s'est mise en discussion exclusive avec Etisalat, une compagnie des Emirats Arabes Unis, pour vendre l'ensemble des 53% qu'elle détient sur Maroc Telecom. Vodacom et MTN seraient aussi sur les rangs d'acquéreurs.

par Tsirisoa Rakotondravoavy

Schéma simplifié de l'infrastructure de Telma Madagascar

Les rumeurs se sont enflées depuis février 2013 sur la vente de la compagnie téléphonique Telma, ancienne compagnie téléphonique d'Etat à Madagascar. Telma affiche un chiffre d'affaires de 134 millions de dollars avec 1,8 millions d'abonnés à Madagascar. Le repreneur cité depuis était Maroc Telecom, information publiée à cette époque par le site de Bloomberg. Au mois de février 2013, le Journal de l'Economie l'a déjà publié l'information de la banque Lazard, spécialiste des fusions - acquisitions, qui aurait été mandatée pour la vente de Telma à 379 millions d'euros. La vente aurait été effectuée le mois dernier selon des informations non confirmées et le repreneur est bien Maroc Telecom, filiale marocaine à 53% de Vivendi, maison mère de l'opérateur français SFR. Le portefeuille de Maroc Telecom est déjà bien fourni en Afrique avec quatre grands opérateurs téléphoniques sur des marchés de références : 51% de Mauritel en Mauritanie, 51% de Onatel au Burkina Faso, 51% de Gabon Telecom, 51% de Sotelma au Mali. Vivendi a profité de la privatisation de Maroc Telecom en 2001 pour acquérir les 53% de l'opérateur marocain.



Organigramme simplifié de Vivendi

Avec cette acquisition de Telma à Madagascar, Maroc Telecom deviendrait un actif très intéressant sur le continent africain. Si intéressant que dernièrement, Vivendi-SFR s'est mise en discussion exclusive avec Etisalat, une compagnie des Emirats Arabes Unis, pour vendre l'ensemble des 53% qu'elle détient sur Maroc Telecom, selon une information de Reuters. Pendant la réunion du conseil d'administration de Vivendi le 22 juillet 2013 à Paris, le sujet a été officiellement évoqué et la somme avancée par la compagnie française à Etisalat est de 4,2 milliards d'euros, la valeur des titres boursiers. Ooredoo, anciennement Q-Tel (Qatar Telecom) était aussi preneur à l'époque mais Vivendi lui aurait exigé 5 milliards d'euros au mois de Juin 2013 pour cette vente de Maroc Telecom. Vivendi gère SFR sous la pression du nouveau venu français Free-Illiad qui est très agressif sur les prix. SFR a en effet du mal à absorber le choc de recrutement d'abonnés de Free, fort de 6 millions en un peu plus d'un an d'existence. Vivendi opte pour une stratégie de scission de SFR par distribution d'actions (spin-off). C'est la raison de cette vente de Maroc Telecom.
Si l'information de la vente de Telma à Maroc Telecom est confirmée, ce serait une victoire pour Etisalat à Madagascar, car, selon nos sources, Ooredoo (Q-Tel) aurait déjà négocié directement avec Telma pour un achat sans passer par des intermédiaires. Ces informations sont à prendre avec prudence car elles ne sont pas confirmées par les intéressés sauf auprès de Vivendi-SFR.

Selon nos dernières informations, deux compagnies sud africaines se sont aussi mises sur le rang des acquéreurs de Telma. Il s'agit des géants Vodacom et MTN, les deux présents sur plusieurs pays d'Afrique Australe dont l'Afrique du Sud.

Aucun commentaire:

N E W S