lundi 26 août 2013

Une délégation économique chinoise à la Réunion

Ces rencontres Chine-La Réunion auront lieu autour d'un objectif commun : l'amélioration des échanges commerciaux entre la Chine et la Réunion. La part de la France dans le commerce extérieur chinois est de 3,1% et la Réunion pourrait y jouer un rôle conséquent du fait de sa relative proximité géographique avec la Chine par rapport à la métropole.

par Tsirisoa Rakotondravoavy

La Réunion ferait-elle les yeux doux aux chinois pour relancer son économie ? C'est en tout cas ce qui semble se tramer avec la visite de la délégation chinoise conduite par Wu Xilin, ministre-conseiller économique et commercial de l'ambassade de Chine en France, accompagné par des hommes du puissant Conseil chinois pour le développement du commerce international (CCPIT) où des groupes chinois à la recherche de nouveaux relais de business sont représentés. Des secteurs porteurs comme le bâtiment et le tourisme ou encore l'automobile étaient en effet en berne à la Réunion ces cinq dernières années, effets de la crise internationale et du manque de dynamisme régional par rapport à l'Asie. L'île est à la recherche d'autres relais de croissance pour rattraper sa voisine, l'île Maurice. Cette visite arrive à point nommé car elle touche plusieurs secteurs prometteurs pour la Réunion et la région Océan Indien : bâtiment, hôtellerie et tourisme, banque, énergie, ...

Cette délégation chinoise, arrivée à la Réunion le 24 août dernier, est constituée de chefs d'entreprises, associations de commerçants et de négociants à la recherche de contacts commerciaux et de partenariats dans la région. Elle a rencontré le 25 août la Chambre économique Réunion-Chine, après avoir effectué des visites sur des sites touristiques de l'île. La matinée du 26 août est consacrée à une série de rencontre avec la préfecture, le Conseil général et la Région Réunion. Le mardi 27 août, une séance de travail sera organisée avec la Chambre de Commerce et de l'Industrie de la Réunion, qui sera suivie d'une visite du port de saint-Denis. Ces séances de travail prépareront la rencontre essentiellement entre professionnels du mercredi 28 août entre les entrepreneurs chinois et réunionnais. Toutes ces rencontres auront lieu certainement autour d'un objectif commun : l'amélioration des échanges commerciaux entre la Chine et la Réunion. La part de la France dans le commerce extérieur chinois est de 3,1% et la Réunion pourrait y jouer un rôle conséquent du fait de sa relative proximité géographique avec la Chine par rapport à la métropole. Les exportations françaises en Chine ont progressé de 11,9% à 15 milliards d'euros, dont un tiers est la part de l'industrie aéronautique et 11% dans l'agroalimentaire à 1,6 milliards d'euros. Le déficit commercial de la France avec la Chine atteint 26 milliards d'euros.
Cette visite de cinq jours sera une autre étape importante franchie par les deux parties après l'installation du Consulat de Chine à la Réunion.

Aucun commentaire:

N E W S

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation
La présence du groupe Alpitour dans la gestion d'Andilana Beach Resort, dirigé jusqu'ici par Andrea Aiolfi, transformera totalement l'hôtel et la destination Nosy-Be.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA
La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA.

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe
La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert
Depuis 1940, la Chocolaterie Robert a développé sur l'international ses activités, surfant sur la qualité du cacao de Madagascar.

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien
Avec Galana, leader du secteur à Madagascar, et SRPP, détenant le monopole à la Réunion, Rubis contrôle une capacité de 510.000m3 sur l'Océan Indien.

Titres et Archives