vendredi 20 septembre 2013

Madagascar Oil annonce son résultat trimestriel avec les prochains mois très prometteurs

Madagascar Oil mise beaucoup sur les six mois à partir du mois d'août 2013, suite à la phase de début d'injection de vapeur qu'elle a opéré dans ses puits sur le site de Tsimiroro. Deux générateurs sont entièrement opérationnels depuis, et un troisième puits sera exploitable très prochainement d'après la direction de Madagascar Oil.

par Tsirisoa Rakotondravoavy

Site de Madagascar Oil à Tsimiroro
La compagnie pétrolière Madagascar Oil, exploitant le gisement de Tsimiroro à l'ouest de la Grande Île, a annoncé le 2 septembre dernier son résultats trimestriel qui montre un solde de trésorerie restreinte de 1,1 millions de dollars, avec un cash de 42,5 millions de dollars à la date du 30 juin 2013.

En outre, Madagascar Oil mise beaucoup sur les six mois à partir du mois d'août 2013, suite à la phase de début d'injection de vapeur qu'elle a opéré dans ses puits sur le site de Tsimiroro. Cette phase concerne la période entre le mois d'avril et août 2013. Deux générateurs sont entièrement opérationnels depuis cette période et un troisième puits sera exploitable très prochainement d'après la direction de Madagascar Oil. Au total, 19 puits étaient soumis à injection de vapeur pour une évaluation initiale de leurs capacités. 18 sur 19 ont connu un succès et l'équipe d'extraction sur place était obligé de remettre le dernier en l'état car celui-ci présentait une fuite en surface, ce qui a empêché l'injection de vapeur prévue. Sans plus de précisions, Madagascar Oil prévoit l'injection de vapeur sur trois phases sur d'autres puits.

Perspectives

Les blocs de Madagascar Oil à Tsimiroro
Ces injections opérées par Madagascar Oil ont permis à la date du 23 août 2013 une production totale de 10.000 barils de brut. La cadence est appelée à s'accélérer et la compagnie prévoit une déclaration de la capacité de commercialisation provenant du site au début 2014. Ce communiqué sera accompagné d'un rapport d'étude de faisabilité pour concevoir un plan de développement détaillé destiné aux investisseurs et actionnaires. Andrew Morris, le Président du conseil d'administration, a annoncé que " la compagnie est heureuse d'annoncer qu'après une première phase d'injection de vapeur progressive, l'état actuel des choses permet de prévoir des résultats encourageants et de tirer des informations optimisées sur la capacité totale du site. Notre futur plan de développement ne laissera rien au hasard et tous les paramètres seront considérés. Les six prochains mois (après août 2013) seront excitants pour nous". Madagascar Oil prévoit extraire 1,7 milliards de brut de toutes ses réserves sur la Grande Île.

Aucun commentaire:

N E W S

Pretoria va refinancer South African Airways, proche de la faillite

Pretoria va refinancer South African Airways, proche de la faillite
Pretoria va débourser 819 millions d'euros en octobre pour remettre South African Airways dans le vert en 2019.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA
La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA.

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe
La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert
Depuis 1940, la Chocolaterie Robert a développé sur l'international ses activités, surfant sur la qualité du cacao de Madagascar.

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien
Avec Galana, leader du secteur à Madagascar, et SRPP, détenant le monopole à la Réunion, Rubis contrôle une capacité de 510.000m3 sur l'Océan Indien.

Titres et Archives