vendredi 20 septembre 2013

Salon de l’Habitat 2013 : Discrétion autour de son « grand » partenaire

Le Salon de l'Habitat se déroulera au sud d’Antananarivo, au Parc des Expositions Forello Expo, du 14 au 17 novembre 1013. Michel Domenichini Ramiaramanana, le patron du comité d’organisation, a laissé entendre que le salon aura cette fois comme partenaire "une grande firme internationale opérant dans l’immobilier"... qui est la société Century 21.

par Liva Rakotondrasata

L’agence Première Ligne a réuni la presse le 5 septembre dernier pour marquer le lancement officiel des préparatifs de la 15ème édition du Salon International de l’Habitat. L’événement se déroulera au sud d’Antananarivo, au Parc des Expositions Forello Expo, du 14 au 17 novembre 1013. Lors de cette rencontre avec les journalistes, Michel Domenichini Ramiaramanana, le patron du comité d’organisation, a laissé entendre que le salon aura cette fois comme partenaire une grande firme internationale opérant dans l’immobilier et employant plus de 100 000 collaborateurs. Mais l’homme n’a pas voulu en dire plus et s’est contenté d’ajouter que c’est une entreprise qui est en train de s’implanter à Madagascar. Une manière de dire que malgré la crise politique qui mine l’économie de la Grande Ile depuis plus de quatre ans, les investisseurs de référence croient toujours à l’avenir du pays. Il est sûr que l’identité de ce fameux partenaire sera connue dans les prochaines semaines mais la discrétion entretenue au sujet de ce dernier commence à susciter différents commentaires. Certains acteurs majeurs du secteur de l’immobilier local peinent, pour leur part, à cacher leurs inquiétudes.


Par ailleurs, le Salon International de l’Habitat prévoit cette année quelques innovations. Citons parmi celles-ci l’intégration et le lancement de la 1ère Biennale des Arts de l’Océan Indien. Pour les organisateurs, cet événement dans l’événement sera l’occasion d’exposer la richesse insoupçonnée de la sous-région dans le domaine de l’art plastique. Cette biennale bénéficiera 210 mètres linéaire de surface et sera « inscrite dans une perspective historique vieille de plus de 200 ans ». Parallèlement à cette manifestation, Première Ligne va donner un coup de pouce à la préservation du patrimoine architectural d’Analamanga à travers une exposition dont le but principal est d’interpeller les différents concernés sur le devenir urbanistique de la capitale. 

Aucun commentaire:

N E W S