dimanche 6 octobre 2013

Forum Economique des Îles de l'Océan Indien 2013 : vaincre le doute

Pour faire face à la morosité économique dans la région, les différents acteurs s’accordent sur un point : rien ne doit ralentir la marche vers l’intégration économique régionale. Une volonté qui découle des objectifs que l’Union des Chambres de Commerce et de l’Industrie de l’Océan Indien (UCCIOI) s’est fixée : constituer une union économique et commerciale dynamique, favoriser la progression de ses échanges extérieurs et promouvoir son attractivité.

par Liva Rakotondrasata

Le moral n’est pas vraiment au beau fixe pour les opérateurs économiques du sud-ouest de l’océan Indien. La morosité des perspectives économiques mondiales, la hausse possible du prix du pétrole à cause de la guerre en Syrie, la crise malgache qui s’éternise, les « changements fiscaux » qui risquent d’affaiblir les entreprises réunionnaises et mahoraises, le doute qui frappe le tourisme mauricien sont autant d’inquiétudes qui n’incitent pas le milieu économique de la zone COI à beaucoup d’optimisme. Toutefois, les différents acteurs s’accordent sur un point : rien ne doit ralentir la marche vers l’intégration économique régionale. Une volonté qui découle des objectifs que l’Union des Chambres de Commerce et de l’Industrie de l’Océan Indien (UCCIOI) s’est fixée : constituer une union économique et commerciale dynamique, favoriser la progression de ses échanges extérieurs et promouvoir son attractivité.



Le 9ème Forum économique des îles de l’océan Indien se tiendra cette année à l’île Maurice, au mois de novembre. L’événement attend près de 500 décideurs  et prévoit presque autant de rencontres B to B. Mais le succès de la manifestation dépendra, bien sûr, de la volonté des  participants potentiels. La dernière édition de ce grand rendez-vous économique régional s’est tenue à Saint-Denis de La Réunion. Elle a rassemblé les chefs d’entreprise et les cadres du secteur public de la zone mais aussi des entrepreneurs du Vietnam, de Malaisie, d’Inde et d’Afrique du Sud. Pour le Malgache Nourdine Chabani, l’actuel président de l’UCCIOI, ce genre d’événement constitue une opportunité majeure pour les patrons voulant tisser leurs réseaux et donner une nouvelle dimension à leurs affaires. Il a particulièrement incité les entreprises malgaches à participer au Forum, sentant apparemment une certaine réticence chez ces derniers. Pour convaincre les opérateurs de la Grande Ile de ne pas « zapper » le FEIOI 2013, Chabani a même jugé bon de rappeler qu’un accord avec la compagnie nationale Air Madagascar permettra aux participants de venir à Maurice à moindre frais.  

Aucun commentaire:

N E W S