vendredi 8 novembre 2013

La "Silicon Valley tunisienne" veut s'exporter à Madagascar

L'administration du parc d'El Gazala a mis Madagascar dans ses priorités, pour faire suite à ses expériences réussies au Yemen et en Mauritanie, et après avoir consulté et analysé les demandes des entreprises qui y sont installées. La Grande Île bénéficie d'une main d'oeuvre qualifiée par rapport aux autres pays africains. Des groupes du secteur des nouvelles technologies, déjà présents à Madagascar, recommandent cette orientation.

par Tsirisoa Rakotondravoavy

El Gazala Technopark, la "Silicon Valley tunisienne", est un parc tunisien dédié aux nouvelles technologies appuyé directement par le ministère tunisien des Technologies de l'Information et de la Communication. 
L'administration du parc d'El Gazala a mis Madagascar dans ses priorités, pour faire suite à ses expériences réussies au Yemen et en Mauritanie, et après avoir consulté et analysé les demandes des entreprises qui y sont installées. La Grande Île bénéficie d'une main d'oeuvre qualifiée par rapport aux autres pays africains. Des groupes du secteur des nouvelles technologies, déjà présents à Madagascar, recommandent cette orientation. Il faut noter que Madagascar ne compte qu'un seul parc d'entreprises, l'Explorer Business Park, à Ankorondrano, mais qui n'a encore la taille de celui d'El Gazala ni la prétention de l'orientation sectorielle spécifique comme les nouvelles technologies. Madagascar pourrait bénéficier de ce genre de partenariat pour acquérir et dupliquer les expertises obtenues dans ce projet.

El Gazala se trouve entre Tunis et l'aéroport de Carthage. Ce parc technologique unique de 65 hectares a été bâti en 2001 pour attirer les grandes sociétés de ce secteur. A présent, El Gazala Technopark bénéfice d'une aura internationale avec la présence de grands groupes comme STMicroelectronics, Microsoft, Alcatel-Lucent, ou le chinois Huawei dans le parc mais surtout de labels acquis à travers des partenariats avec de grands technopoles européens comme Sophia Antipolis à Nice, le Technopole Château Gombert à Marseille, la signature de la charte Medinnov Marseille Innovation, stratégique sur la zone Méditerranée et surtout la convention de partenariat avec le Pôle de Compétitivité Mondial - Solutions Communicantes Sécurisées (SCS). De ce fait, 86 PME tunisiennes et étrangères, notamment françaises, sont installées et très actives au El Gazala Technopark. Depuis ses débuts, ce dernier a joué le rôle d'incubateurs de projets et de pépinières d'entreprises. On compte actuellement 1.800 ingénieurs et 3.800 employés, 5 écoles d'ingénieurs et des laboratoires de recherches sur El Gazala Technopark. A part l'extension du parc à Manouba et Ariana dotée de plus 88 hectares de surface dédiée aux nouvelles demandes d'implantation d'entreprises, El Gazala Technopark est actuellement à la recherche de nouveaux relais de croissance dans ses projets d'expansion, et compte à travers l'expérience acquise jusqu'ici exporter ses services, services offshore compris, vers d'autres pays africains subsahariens.

Aucun commentaire:

N E W S