mercredi 13 novembre 2013

Madagascar Oil : fin d'un long litige fiscal et perspectives

"Nous sommes heureux d'avoir conclu un accord avec les autorités fiscales malgaches. Cet accord permet de clore tous les litiges fiscaux sur les exercices qui ont fait l'objet d'audit fiscal. Ces questions réglées, nous pouvons nous concentrer sur un avenir plus stable et une visibilité accrue", conclut Andrew Morris en annonçant sa démission.

par Tsirisoa Rakotondravoavy

Andrew Morris, le président du Conseil d'administration de Madagascar, jubile, et pour cause, son groupe a trouvé un accord durable avec l'administration à Madagascar. Après une longue période de conflit avec le fisc à Madagascar, parsemée d'avertissements lancés entre les deux parties, le groupe a finalement arraché cette entente qui clôt les litiges de la période 2007-2008 et 2009-2011 qui auraient pu mettre Madagascar Oil dans l'obligation de payer jusqu'à 18 millions de dollars à l'Etat malgache, sinon plus si aucune résolution n'a été fixée dernièrement entre le groupe et le gouvernement. Et Andrew Morris de déclarer : "Nous sommes heureux d'avoir conclu un accord avec les autorités fiscales malgaches. Cet accord permet de clore tous les litiges fiscaux sur les exercices qui ont fait l'objet d'audit fiscal. Ces questions réglées, nous pouvons nous concentrer sur un avenir plus stable et une visibilité accrue."
Madagascar Oil compte en effet avancer ses opérations d'extractions à Tsimiroro pour être à la tête des compagnies qui produiront à partir de 2014, comme nous l'avons publié dans nos colonnes. Après les paiements auprès des autorités fiscales, Madagascar Oil déclare avoir un cash disponible de plus de 30 millions de dollars pour accompagner le début de cette période de production. Andrew Morris reste très optimiste sur le projet de négociation d'exonération de TVA de toutes l'industrie pétrolière amont et l'exploration de gaz à Madagascar. Malcom Graham Wood, analyste chez VSA Capital très écouté par tout le secteur, a déclaré : " Un signal très positif commence à transparaître et qui pourrait amener à une histoire extraordinaire pour le pétrole à Madagascar." Pour conclure cette période difficile, Andrew Morris a annoncé dans la foulée sa démission de la présidence et du conseil d'administration de Madagascar Oil. Le groupe annoncera par voie de communiqué le nom de remplaçant.

Aucun commentaire:

N E W S