lundi 2 décembre 2013

Programmes économiques des candidats du 2ème tour : La grande désillusion

Si Robinson Jean Louis s’est « contenté » d’un discours d’un simplisme affligeant, l’économiste Hery Rajaonarimampianina n’a pas fait mieux. Ce dernier s’est borné à des formules rappelant  les messages confectionnés, au début des années 90, par les communicants des vieux leaders africains habillés en « réformateurs ». Aucun des deux candidats qui s’affronteront au second tour de  la présidentielle malgache ne dispose d’un vrai programme économique.

par Liva Rakotondrasata

Il ne faut pas se raconter d’histoires. Aucun des deux candidats qui s’affronteront au second tour de  la présidentielle malgache ne dispose d’un vrai programme économique. Les récentes rencontres qu’ils ont eues avec le secteur privé le prouvent largement. Chômage, dispositif fiscal en mode relance, matrice énergétique, situation monétaire post-crise, intégration régionale, manque de capitaux, accompagnement des PME…, aucun des grands sujets économiques du moment n’a reçu des intervenants un traitement digne de son importance. Et ce ne sera pas la promesse d’ouverture d’un secrétariat d’Etat dédié au secteur privé qui changera grand chose.

Aucun commentaire:

N E W S