vendredi 10 janvier 2014

Chanel dope son chiffre d'affaires et ses produits de rajeunissement par un ingrédient dans la vanille de Madagascar

Sublimage Essential de Chanel a poussé la barre de la performance très haut par rapport à la concurrence depuis 2006. Les produits de cette gamme contiennent un ingrédient clé dont la composition est gardée jalousement par la maison. Il s'agit de la plantifolia se trouvant dans une catégorie rare de la vanille de Madagascar. En outre, le magazine Challenges vient de révéler un autre secret, le chiffre d'affaires de Chanel en 2012. Ces informations ont toujours été gardées secrètes par Chanel.

par Tsirisoa Rakotondravoavy pour le Journal de l'Economie

Karl Lagerfeld lors du défilé Printemps-Eté 2014 de Chanel
Chanel est l'une des rares sociétés de l'industrie du luxe à garder le plus grand secret sur ses résultats financiers et sa gestion. La seule information confirmée dans cette gestion couvée par cette culture absolue du secret est que la maison est gérée depuis des décennies par une structure néerlandaise appelée Chanel International BV, une société non cotée en bourse, donc non assujettie à l'obligation de publication de résultats. Comme ses résultats, Chanel garde aussi un rapport très secret par rapport à ses fournisseurs dont elle rachète d'une manière systématique ceux qui touchent directement son cœur de métier qui est la mode.
Ainsi, Chanel a mis dernièrement la main sur le tanneur Bondi-Joyeux et le brodeur Lanel. Ce ne sont pas les premiers fournisseurs qui sont rentrés dans le giron de Chanel. Le procédé d'acquisition relève d'une stratégie de sécurisation des métiers des fournisseurs que la marque ne veut pas voir achetés par les concurrents. Pour ses matières premières, Chanel travaille étroitement avec des fournisseurs internationaux dont l'identité est gardée secrète.

Un laboratoire de plants dans les serres de Chanel
Pour la crème de régénération de la peau, Chanel possède pas moins de 25 produits "best-seller" dont la crème régénérante Sublimage Essential qui a poussé la barre de la performance très haut par rapport à la concurrence depuis 2006. Le produit est constitué d'un ingrédient actif très riche en polycétones, utile pour le rajeunissement de la peau, que la marque garde jalousement la composition. Il s'agit de la planifolia codée en interne PFA, se trouvant dans une catégorie rare de la vanille de Madagascar. Cet ingrédient clé a donné une avance considérable aux marques de crème de régénération de Chanel par rapport aux marques concurrentes. Un brevet appelé PolyFractionnement est d'ailleurs en cours de développement par Chanel pour ce produit.

Tenue par les deux frères Alain et Gérard Wertheimer, qui la dirigent respectivement de New-York et de Genève, Chanel vient de déroger elle-même à cette règle de discrétion en publiant ses résultats de... 2012. En effet, après une assemblée générale qui s'est tenue en novembre 2013, la direction a décidé de publier un communiqué officiel de la maison faisant office d'une rentabilité exceptionnelle, bien au-delà de la moyenne du secteur. En 2012, Chanel a réalisé un chiffre d'affaires de 4,6 milliards d'euros avec un taux de rentabilité 25,4%, bien plus élevé  que celle du premier mondial LVMH à 12,2% pour un chiffre d'affaires pourtant de 28,1 milliards d'euros. Hermès a réalisé une meilleure rentabilité par rapport à LVMH, de 21,3% à 3,48 milliards d'euros de chiffres d'affaires. Le résultat opérationnel de Chanel a connu ainsi une hausse de 17% par rapport à l'année 2011. C'est la division Mode qui a tiré toutes les activités de Chanel mais aussi des cessions d'actifs exceptionnels en 2012. C'est magazine économique français Challenges qui a eu accès à ces comptes de Chanel en 2012 signé par son PDG, l'américaine Maureen Chiquet, aux Pays-Bas à la fin de l'année 2013.

Aucun commentaire:

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

N E W S