mercredi 8 janvier 2014

De l'illégalité de la vente de la BNI CA

Pourquoi la vente de la BNI Madagascar par le Crédit Agricole est illégale. Explications du cabinet MCI Madagascar.

par Tsirisoa Rakotondravoavy pour le Journal de l'Economie

Siège social de la BNI Crédit Agricole à Antananarivo
La vente de la BNI Madagascar par la cession des parts de son actionnaire principal, le français Crédit Agricole, a alimenté les polémiques et les passions dans le secteur bancaire et du milieu des affaires malgache durant l'année 2013. Au delà de ces passions, le Journal de l'Economie a sorti dès le 28 juin 2013, huit jours après l'intention de cession, un article sur cette vente, n'expliquant pas la légalité ou non de la cession des 51% de la BNI à l'Indian Ocean Financial Holding composé de la Bank One de l'île Maurice et de Trielite Group, cet article ayant relaté les faits à l'époque. Le dossier a évolué et les acheteurs très critiqués par l'opinion ont "changé de visage". Désormais, la Bank One sera remplacée par le groupe Ciel Investment, plus lourd en capitalisation et le Trielite Group par First Immo, le groupe immobilier de l'industriel Hassanein Hiridjee, actionnaire de référence entre autres du groupe Telma dans les télécoms.
Si la vente pourrait être avalisée cette année par la CSBF, voici un article du cabinet juridique MCI qui a traité le sujet de la cession de la BNI par le Crédit Agricole suivant les textes régissant le secteur bancaire et financier. Sans ambiguïté, l'article avance l'illégalité de l'opération depuis les débuts de la cession. A suivre...

Aucun commentaire:

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

N E W S