lundi 6 janvier 2014

L'Allemagne a l'intention d'investir dans les ressources sous-marines à Madagascar

L'Allemagne a émis une demande officielle de permis d'exploitation de matières premières sur des champs marins au large des côtes malgaches. La surface de cette zone se trouvant au sud de Madagascar s'étend sur plus de 10.000 km2 et elle contiendrait des minerais rares destinés à la fabrication d'écran mais aussi de l'or et de l'argent.

par Tsirisoa Rakotondravoavy pour le Journal de l'Economie


Le groupe allemand Tantalus exploite déjà les terres rares à Ampasindava, au nord-ouest de Madagascar
L'Institut Fédéral de géologie et des ressources naturelles en Allemagne a organisé deux explorations dans l'Océan Indien pour scruter les ressources sous-marines à la recherche de minerais. Ces explorations ont porté leurs fruits avec des résultats positifs témoignant de la présence de champs hydrothermaux contenant des minerais sous-marins au sud de Madagascar.
Parmi les métaux détectés sur cette zone, on a trouvé une concentration élevée de de champs de sulfures contenant de l'or, de l'argent mais aussi plusieurs métaux nécessaires aux technologies destinées à la fabrication d'écran de téléphone, d'ordinateur ou de tablette. Depuis, l'Allemagne a émis une demande officielle de permis d'exploitation de matières premières sur ces champs marins. La surface de cette zone s'étend sur plus de 10.000 km2 et engage l'Allemagne à une enveloppe initiale de 500.000 dollars pour l'exclusivité de l'exploitation pendant 15 ans. C'est le ministère allemand de l'Economie qui a confirmé cette information de demande de licence auprès des autorités malgaches.

Notons que le groupe allemand Tantalus avec son partenaire technique Rodhia sont déjà présents à Madagascar dans l'exploitation de terres rares sur les mines d'Ampasindava, dans le nord-ouest de la Grande Île pour un objectif clair : atteindre dès 2015 8% du marché mondial des terres rares.

Aucun commentaire:

N E W S