vendredi 21 février 2014

Sherritt confirme la phase de production en 2014 malgré ses pertes en 2013

Stock mondial de nickel en novembre 2013
Sherritt vient d'annoncer ses résultats de l'année 2013 qui se sont soldés par une perte nette de 9% à 673,8 millions de dollars. Son cours boursier sur la place de Toronto a tout de suite dégringolé de 12% à 3,02 dollars après cette annonce. Le dividende pour les actionnaires va ainsi être diminué de 76% à 39 millions de dollars en 2014, ou 1 cent par action à partir du mois d'avril contre 4,3 cents par action auparavant. Cette chute des résultats de Sherritt est largement liée à la baisse du cours du nickel à 13.205 dollars la tonne au mois de juillet 2013. Le nickel étant le principal produit à Ambatovy, toute la structure semble ébranlée par ces mauvais résultats.
Ambatovy a pourtant annoncé une autre nouvelle pour cette année, celle du début de production de nickel avec les objectifs initiaux qui sont maintenus : 60.000 tonnes de nickel et 5.600 tonnes de cobalt produits par an.
Cette baisse du dividende est inscrite dans une stratégie de prudence de Sherritt par rapport à la chute des prix des matières premières et surtout pour le besoin de cash à court terme du groupe.
Pour un petit rappel, Ambatovy est une joint-venture entre les actionnaires Sherritt à 40%, la banque japonaise Sumimoto à 27,5%, Korea Resources à 27,5% et SNC-Lavalin à 5%.
En outre, Sherritt est en proie à des conflits internes au sein de son conseil d'administration. La bataille est notamment menée par George Armoyan, un administrateur représentant Clarke Inc.

Aucun commentaire:

N E W S