jeudi 26 février 2015

Drone, mode d'emploi

Journal de l'Economie / Insight Desk
C'est compliqué d'intercepter des drones survolant des sites sensibles en France. Explications.

Après les survols de plusieurs sites stratégiques français et parisiens (l'Assemblée Nationale, les Invalides, la place de la Concorde, l'ambassade des Etats-Unis), les autorités françaises sont mobilisées pour identifier les pilotes de ces drones. 

Un drone, qui vient de l'anglais "bourdonnement", est un petit aéronef téléguidé à distance, sur des balises GPS. Les drones robots sont interdits par la DGAC (Direction générale de l'aviation civile, en France). Les premiers drones ont été créés pour les forces armées et de sécurité, les douanes. Après, des drones civiles sont mis sur le marché pour filmer au cinéma et à la télévision.

Les textes de régulation de la Fédération professionnelle du drone civil (FPDC) stipulent que les drones de loisirs sont accessibles à tous. Les drones à usage professionnel font généralement moins de 25 kg. Aucun permis n'est nécessaire pour le piloter. Les drones professionnels dépassent largement les 25kg et nécessitent un brevet ULM. Ils sont en outre soumis à des autorisations spécifiques.

Le propriétaire d'un drone est difficilement identifiable d'autant qu'ils ne sont pas immatriculés de manière systématique. Il est fort probable que ceux qui ont survolé Paris dernièrement ont suivi un plan de vols programmé sur GPS. Ceci rend l'identification du propriétaire encore plus complexe.

En règles de sécurité :
- Survol interdit de personnes et de véhicules sans autorisation
- Vol à une hauteur obligatoire inférieure à 150 mètres pour limiter les risques de collision avec un autre aéronef.
- Téléguidage à vue obligatoire pour tous les drones.
- Approche de drone interdit à proximité des aéroports
- Approches interdits des sites stratégiques comme les centrales nucléaires, les sites militaires, les monuments historiques et les réserves naturelles.
- Tout drone est interdit de vol de nuit même équipé de dispositifs lumineux.

Aucun commentaire:

N E W S

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation
La présence du groupe Alpitour dans la gestion d'Andilana Beach Resort, dirigé jusqu'ici par Andrea Aiolfi, transformera totalement l'hôtel et la destination Nosy-Be.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA
La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA.

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe
La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert
Depuis 1940, la Chocolaterie Robert a développé sur l'international ses activités, surfant sur la qualité du cacao de Madagascar.

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien
Avec Galana, leader du secteur à Madagascar, et SRPP, détenant le monopole à la Réunion, Rubis contrôle une capacité de 510.000m3 sur l'Océan Indien.

Titres et Archives