jeudi 23 avril 2015

Bons baisers de Russie à Madagascar

Journal de l'Economie / Insight Desk
Sur une dette évaluée à 88,9 millions de dollars que Madagascar devait rembourser en 2006, la Russie vient d'en annuler 89 millions de dollars. Cette information ne fait pas état des intérêts courant sur cette période. Le geste ne parait pas anodin au moment où Madagascar a annoncé commercialiser son premier baril de pétrole, à travers Madagascar Oil. Il faut noter que, la Russie étant un grand producteur mondial de pétrole, les russes suivent de près les activités pétrolières sur la Grande Île et l'Afrique australe pour trouver un relais de marché depuis le dernier embargo imposé par l'Europe et la chute récente du cours de pétrole. La Russie et l'Iran viennent en outre de passer un accord "pétrole contre marchandises" pour alimenter le marché russe. "Tous les puits russes tournent à plein régime actuellement", selon l'expert Fereidun Fesharaki, président de FACTS Global Energy. Cet expert note que le marché mondial serait en déséquilibre sans le pétrole russe.

Aucun commentaire:

N E W S