lundi 6 avril 2015

La chute du groupe BAI à l'île Maurice

Insight Desk / Journal de l'Economie
Sir Anerood Jugnauth, le Premier Ministre mauricien a étonné dans ses propos assez directs sur le sujet de la perte de la licence par la Bramer Bank ainsi que la mise sous tutelle de la compagnie d'assurance BAI Mauritius Ltd,  les deux étant filiales du groupe British American Investment (BAI) sur l'île Maurice le 03 avril 2015. Devant une presse très curieuse sur la décision de la Banque Centrale de Maurice, il a rétorqué sèchement : "On allait vers la catastrophe. Certaines personnes pourraient penser que nous avons tort. Moi, je sais ce que nous faisons." Sir Anerood Jugnauth affirme ainsi avoir empêché que le BAI à travers la Bramer Bank profite d'autres victimes sur ses produits.

Depuis le mois de janvier, le gouvernement mauricien a en effet ouvert une enquête interne sur une pratique de la Bramer Bank datant de l'année 2012. Cette dernière a en effet présenté des "lacunes importantes" profitant des déposants, selon cette enquête. La fragilisation de la liquidité de la banque mauricienne du groupe BAI s'est accélérée quand des déposants ont effectué des retraits à la Bramer Bank. Le retrait le plus important étant celui du ministère des Finances qui a aussi retiré les quelques 44 millions de dollars déposés à la Bramer Bank pour le compte de la Sécurité Sociale. 

Depuis, c'est la ruée des épargnants, autorisés à retirer tout leur dépôt depuis l'après -midi du samedi 04 avril. "Cette situation aurait fait tomber n'importe quelle banque", déplorent des cadres du BAI qui y voient une campagne orchestrée par le gouvernement pour la chute de la Bramer Bank.

Le groupe BAI, dirigé par Dawood Rawat, a affiché un chiffre d'affaires de 292 millions de dollars pour 970 millions de dollars d'actifs. Sur l'île Maurice, ce groupe pèse sur 10% du PIB avec des grandes branches dans le secteur bancaire, l'assurance, la santé et l'hôtellerie. La Bramer Bank emploie 410 personnes et affiche 30.000 clients. Le BAI est présent dans plusieurs secteurs comme  la gestion d'actifs, du global business, le stock broking, l’insurance broking, le transfert d’argent à l’international, et le change à Maurice, mais aussi en Afrique du Sud, à Madagascar, en France, à Malte et à Dubaï. Le groupe BAI a reçu le Global Brand Excellence en 2013, étant le deuxième plus grand groupe financier à Maurice.

Aucun commentaire:

N E W S

Mozambique : l'île Maurice va exploiter des terres mises en concession en 1999

Mozambique : l'île Maurice va exploiter des terres mises en concession en 1999
L'usine de sucre de Maragra Açucar, non loin de Maputo et appartenant à l'Associated British Foods, pourrait être le premier client des futures activités mauriciennes en terres mozambicaines.

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation
La présence du groupe Alpitour dans la gestion d'Andilana Beach Resort, dirigé jusqu'ici par Andrea Aiolfi, transformera totalement l'hôtel et la destination Nosy-Be.

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF
Avec Nazmeera Moola (Investec Asset Management) et David White (EAIF), les experts et les négociateurs de Meridiam, du groupe ADP, du groupe Bouygues ont engagé des années de négociations pour réaliser les projets de Ravinala Airports.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA
La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA.

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe
La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert
Depuis 1940, la Chocolaterie Robert a développé sur l'international ses activités, surfant sur la qualité du cacao de Madagascar.

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien
Avec Galana, leader du secteur à Madagascar, et SRPP, détenant le monopole à la Réunion, Rubis contrôle une capacité de 510.000m3 sur l'Océan Indien.

Titres et Archives