dimanche 14 juin 2015

Angola : Le fonds souverain FSDEA tire le pays vers la transparence et la croissance

José Filomeno Dos Santos, président du fonds souverain angolais FSDEA - Photo : Forbes










Journal de l'Economie | Insight Desk

LUANDA, 14/06/15 (journaldeleconomie.com) -- Longtemps critiqué pour ses relations financières jugées opaques avec la Chine, l'Angola, troisième puissance économique africaine, a commencé à repenser à son modèle de gouvernance libéré des griffes de l'Empire du Milieu. En novembre 2008, le président Eduardo Dos Santos a créé une commission spéciale en Angola pour construire les fondations d'un fonds souverain pour la promotion du développement économique, la croissance et la promotion sociale. Depuis, le fonds ainsi créé, appelé Fonds souverain de l'Angola (FSDEA - Fundo Soberano de Angola) a diversifié progressivement son portefeuille d'investissements, selon des règles claires et une politique de gouvernance, sur plusieurs facettes de l'industrie et de l'éducation en Angola. Le FSDEA a investi plus d'un milliard de dollars dans des projets d'infrastructures et 500 millions de dollars dans un fonds spécialement dédié aux projets hôteliers en Afrique subsaharienne. Cette région affiche une croissance de 54% annuelle depuis 2012 en matière d'infrastructure hôtelière. L'Afrique affiche en totalité 90.000 chambres d'hôtels normalisées dont la moitié se trouve dans les régions du Maghreb.


L'indice de transparence Linaburg - Maduell a publié récemment une notification du FSDEA, classant ce dernier parmi les meilleurs fonds mondiaux, l'indice reconnu mondialement étant administré par le Sovereign Wealth Funds Insitute (SWFI), créé par Carl Linaburg et Michael Maduell. Au quatrième trimestre 2014, l'indice de transparence du SWFI a confirmé que le FSDEA a atteint 8 points su 10 le qualifiant parmi les fonds les plus transparents dans leur pratique et leurs opérations en 2014.

José Filomeno Dos Santos, président de FSDEA, a déclaré : " Le fonds angolais FSDEA a pour mission l'application à la lettre des Principes de Santiago, impliquant une gouvernance stricte des fonds souverains et une transparence totale dans les comptes et les services fournis aux pays bénéficiaires". Ainsi, l'Angola a pu, grâce au FSDEA, mettre en place la première d'une longue série de programme de formation pour étudiants angolais diplômés, considérés comme les futurs leaders de l'Angola, avec l'Université des Sciences Appliquées de Zurich (ZHAW) et la division School of Management and Law de la même université suisse.

Dans la même foulée, FSDEA a financé la construction de l'Académie angolaise de Gestion hôtelière dans la province de Benguela. Ce chantier ambitieux a été engagé en décembre 2014. Pour ce projet, le FSDEA et le gouvernement angolais sont en partenariat avec le Lausanne Hospitality Consulting (LHC) et l'Ecole Hôtelière de Lausanne (EHL). Les futurs diplômes délivrés dans l'Académie angolaise de Gestion hôtelière de Benguela seront reconnus dans le secteur de l'hôtellerie comme ceux délivrés à l'EHL.


Aucun commentaire:

N E W S