mercredi 17 juin 2015

Le russe Rosneft pourrait acheter 49% d'Essar Oil présent entre autres à Madagascar et au Nigéria

Photo : DR
Journal de l'Economie | Insight Desk





Bombay, 17/06/15 ( journaldeleconomie.com ) -- La deuxième compagnie de raffinage pétrolier privée indienne, Essar Oil serait sur le point de passer sous pavillon russe. Deux pays des BRICS se retrouvent dans ce deal très attendu. Le géant russe Rosneft est en effet en cours de discussion avec la famille Ruia pour racheter 49% d'Essar. La place de Bombay Stock Exchange a affiché une hausse de 38% de l'action Essar depuis le 15 juin, date de  l'annonce de ces discussions. Rosneft, la cinquième plus grande compagnie pétrolière mondiale, offre pour ce rachat 1,6 milliards de dollars. Prashant Ruia, l'un des actionnaires majoritaires d'Essar Group, était vu à Moscou quelques temps auparavant, ce qui a permis aux observateurs de prédire ce rachat.

Essar Oil, mis à part ses activités de raffinage en Inde, est présent dans d'autres pays comme l'Indonésie, le Vietnam, mais aussi à Madagascar et au Nigéria. Essar présente en totalité un potentiel total de production de 1,7 milliards de barils. Rosneft produit actuellement 4,7 millions de barils par an et annonce vouloir faire aboutir cet investissement surtout pour être présent sur l'une des économies les plus performantes actuellement. L'Inde, en effet, est un berceau de consommateurs très gourmands en énergie. Selon l'Agence International pour l'Energie (EIA), l'Inde importe 80% de sa demande en pétrole, évaluée à 3,8 millions de barils de pétrole par jour ou 180 millions de tonnes par an. Cette demande passera en Inde à 4,7 millions de barils de pétrole par jour en 2020, sur une croissance annuelle de la demande évaluée à 3,4%. 

L'intérêt de Rosneft dans ce rachat se trouve surtout sur les unités de raffinerie d'Essar éparpillées dans tout le pays. "Ces raffineries tournent à plein régime, la plupart à 100% pendant toute l'année, pour alimenter en fuel, essence et diesel, le marché indien", selon Deep Mukherjee, directeur de l'agence India Ratings and Research, filiale indienne de l'agence notation Fitch. Essar exploite entre autres la deuxième plus grande raffinerie de l'Inde, à Vadinar, dotée d'une capacité de 20 millions de tonnes métriques par an, soit 405.000 barils par jour. Cette capacité hors du commun a attiré Rosneft à la recherche de présence significative en Asie du sud. D'autant que le gouvernement indien dirigé par Narendra Modi veut déréguler le prix du diesel après avoir libéralisé toute l'industrie pétrolière en octobre 2014.

L'Inde compte actuellement 51.870 pompes dont la majorité est dirigée par trois compagnies appartenant à l'Etat indien, Indian Oil Corporation, Bharat Petroleum et l'Hindustan Petroleum Corportation.
Essar Oil détient quant à elle 1.400 points de vente en Inde contre 2.500 pour Rosneft en Russie. D'où l'appétit déclaré du géant russe. Sans parler des liens politiques liant les deux pays au sein des BRICS.

Aucun commentaire:

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

N E W S