jeudi 30 juillet 2015

Population mondiale : un peu moins jaune, un peu plus rouge

Des indiens sur le Gange lors de rites de purification, le Gange étant l'un des fleuves les plus pollués du monde - Photo : DR



Journal de l'Economie | Insight Desk
NEW-YORK (Etats-Unis), 30/07/15 (journaldeleconomie.com) -- L'Organisation des Nations Unies a publié les derniers chiffres de projection sur la population mondiale actuelle et dans les décennies à venir. De grands changements ont eu lieu dans plusieurs régions. La population indienne dépassera en nombre celle de la Chine dans sept ans. Ces changements sont essentiellement dus aux avancées technologiques et culturelles apportées aux régions les plus reculées. 

La population mondiale continue a ralentir son accroissement de 1,84% en 2005 à 1,18% aujourd'hui. La terre compte 7,3 milliards d'habitants en 2015, 8,5 en 2030 et 9,7 en 2050. Ce rythme dépend très largement au paramètre de la fécondité par continent.

L'Asie restera de très loin le continent le plus peuplé de la planète. Si la Chine détenait la première place depuis des décennies avec actuellement 1,38 milliard d'individus contre 1,31 en Inde. Cette dernière va lui ravir cette place avec une prévision de population de 1,4 milliard dès 2022, 1,5 en 2030 et 1,7 en 2050. La population chinoise se stabilisera en revanche à 1 milliard vers 2100. Chacun de son coté, la croissance économique de ces deux pays émergents membres des BRICS appuiera sa population.

Statistiques de l'ONU - Infographie : LesEchos
L'Afrique, hélas terrain de tous les malheurs démographiques et humanitaires, commence à se redresser petit-à-petit malgré une prévision de population quintuplée dans certains pays d'ici en 2100 : Angola, Burundi, RD Congo, Malawi, Mali, Niger, Somalie, Ouganda, Tanzanie et Zambie. L'Afrique a connu un basculement significatif en 10 ans avec un recul de la fécondité. Le chiffre est passé de 5 enfants par femme à 3 enfants sur le continent. Ceci pourrait s'expliquer par la mutation des activités humaines dans cette région du monde où l'exode rurale est l'une des plus importantes au monde. Les familles s'entassent dans les villes et vivent d'emplois précaires, contrairement à l'agriculture et l'élevage, activités séculaires de plusieurs pays africains. Le nombre de maladies infectieuses a aussi laissé la place aux maladies non-infectieuses : maladies cardio-vasculaires liés au stress, cancer lié au rythme de vie et à l'environnement et diabète lié à l'alimentation. Les programmes de l'ONU contre le Sida et la mortalité infantile ont commencé à produire leurs effets et l'espérance de vie en Afrique s'est accrue de six ans en dix années d'observations. 

Le Vieux continent continuera à voir sa population vieillir inexorablement. Un européen sur trois aura plus de soixante ans en 2050 malgré une fécondité croissante de 1,6 enfant par femme en 2015 à 1,7 enfant en 2050.


Aucun commentaire:

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

N E W S