mercredi 12 août 2015

Candax Energy : un petit répit sur le remboursement de dettes

Exploitation de Candax Energy en Tunisie - Photo : DR







Journal de l'Economie | Insight Desk
TORONTO (Canada), 12/08/15 (journaldeleconomie.com) -- L'aventure pétrolière en Afrique de Candax Energy Inc. , cotée en bourse à Toronto, tourne petit à petit à une valse de pressions financières avec ses créanciers. Après avoir vendu à Oyster Energy les 10% détenus dans l'exploitation pétrolière sur le bloc onshore 1101 au nord de Madagascar, dont Afren possède les 90%, Candax Energy a obtenu de ses créanciers le report de remboursement de dettes au 18 août prochain.

Candax Energy, gardant ses intérêts dans les champs de pétrole et de gaz en Tunisie et des royalties sur son ancien site de Madagascar, doit en effet 3,5 millions de dollars à des créanciers, dont le principal est Geofinance NV qui possède 64% de la société. Geofinance NV a accepté ce report de remboursement sans engager aucun recours entre temps, sauf en cas de "circonstance particulière".

Candax Energy a publié auprès de ses actionnaires une perte de 4,1 millions de dollars à la fin juin 2015, contre une perte de 500.000 dollars à la même période en 2014. La société présente un stock de 1,9 millions de dollars invendus avec une production moyenne de 404 barils de pétrole par jour enregistrée le 30 juin contre 483 en juin 2014. Cette perte est expliquée par Candax Energy par la chute du cours mondial du pétrole et par les coûts engagés par le forage du puits 11 de son site à Ezzaouia, en Tunisie. Une perte de 2,2 millions de dollars enregistrée sur le site de El Bibane, en Tunisie est aussi compris dans cette perte annuelle. Candax Energy ne possède actuellement que 2,2 millions de dollars de cash.

Aucun commentaire:

N E W S

Mozambique : l'île Maurice va exploiter des terres mises en concession en 1999

Mozambique : l'île Maurice va exploiter des terres mises en concession en 1999
L'usine de sucre de Maragra Açucar, non loin de Maputo et appartenant à l'Associated British Foods, pourrait être le premier client des futures activités mauriciennes en terres mozambicaines.

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation
La présence du groupe Alpitour dans la gestion d'Andilana Beach Resort, dirigé jusqu'ici par Andrea Aiolfi, transformera totalement l'hôtel et la destination Nosy-Be.

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF
Avec Nazmeera Moola (Investec Asset Management) et David White (EAIF), les experts et les négociateurs de Meridiam, du groupe ADP, du groupe Bouygues ont engagé des années de négociations pour réaliser les projets de Ravinala Airports.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA
La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA.

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe
La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert
Depuis 1940, la Chocolaterie Robert a développé sur l'international ses activités, surfant sur la qualité du cacao de Madagascar.

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien
Avec Galana, leader du secteur à Madagascar, et SRPP, détenant le monopole à la Réunion, Rubis contrôle une capacité de 510.000m3 sur l'Océan Indien.

Titres et Archives