mardi 21 juin 2016

Selon George Soros, un Brexit déclencherait au moins un vendredi noir

Avant cette mise en garde adressée aux britanniques, George Soros vient de reprendre ses focntions dans Soros Fund Management, qui gère 30 milliards de dollar d'actifs.
Photo : World Economic Forum



Journal de l’Economie | Tsirisoa Rakotondravoavy | The Guardian



LONDRES, 18/06/2016 (journaldeleconomie.com) -- George Soros n'a pas hésité à mettre en garde les britanniques d'une éventuelle sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne. "Un Brexit vous appauvrirait", a-t-il affirmé sur The Guardian. Le plus célèbre des spéculateurs sur les monnaies a confirmé que les électeurs appelés à participer à ce référendum sous-estiment le coût réel d'un Brexit pour chaque citoyen. George Soros affirme que les plus grands gagnants seraient les spéculateurs. Et il parle en connaissance de cause car George Soros est celui qui a spéculé en 1992 sur l'énorme dévaluation de la livre sterling. En spéculant sur la chute de cette monnaie, il a raflé jusqu'à 10 milliards de dollars sur 15% de sa dévaluation. George Soros confirme que cette dévaluation d'il y a un quart de siècle n'a rien à voir avec celle qui pourrait survenir.

samedi 18 juin 2016

Madagascar a arrêté de produire

Le magazine Politikà publiera tous les deux mois des chroniques économiques et politiques,
Photo: Politika



Journal de l’Economie | Politikà | Tsirisoa Rakotondravoavy



ANTANANARIVO, 18/06/2016 (journaldeleconomie.com) -- C'est le titre de mon premier article et première contribution dans le magazine Politikà. Ce nouveau magazine malgache a été présenté au public hier. Comme son nom l'indique, il traitera de politique, mais aussi d'économie et de sujets de société. A la différence des autres magazines déjà en place à Madagascar, Politikà est financé et promu par une fondation, celle de Friedrich Ebert-Stiftung (FES), connue pour son appui aux projets pour la promotion de la démocratie et les idées de Gauche. Politikà pense que le temps est venu pour rassembler les forces vives du pays pour la promotion de la démocratie et la justice sociale, pour éviter les revendications de rue, inhérentes aux transitions et aux changements politiques malgaches depuis 56 ans d'indépendance.

N E W S