dimanche 24 juillet 2016

Elimination de Kadhafi : pour protéger le franc CFA

L'élimination de Kadhafi se reposait sur une raison économique : la protection de la monnaie franc CFA




Journal de l'Economie | Tsirisoa Rakotondravoavy
  

WASHINGTON, 24/07/2016 (journaldeleconomie.com) -- Quand Hillary Clinton était encore secrétaire d'État aux Affaires étrangères aux Etats-Unis, elle a reçu un e-mail datant du 02 avril 2011 provenant de Sidney Blumenthal, son agent de renseignements officieux. Cet e-mail mettait l'accent sur les motivations de la France pour se joindre à la guerre menée contre Kadhafi en Libye. Dans l'e-mail, elle a écrit comment Kadhafi disposait "de ressources financières presque sans limite" pour mener sa campagne contre les rebelles. Malgré ses difficultés dues au gel des comptes bancaires de la Libye, Kadhafi avait réussi à contourner l'embargo en disposant jusqu'à 143 tonnes d'or et autant en argent, d'un montant de 7 milliards de dollar. Ce fonds était déposé hors du contrôle de la Banque centrale libyenne.
L'e-mail de la Secrétaire d'Etat affirme que Kadhafi a acquis ce stock d'or et d'argent avant la rébellion afin de constituer "une monnaie panafricaine basée sur le Dinar libyen". Son plan était d'offrir une monnaie concurrente sur le continent africain qui rivalisera le franc CFA, monnaie principalement utilisée dans les pays africains francophone. Dans cet e-mail d'avril 2011, Blumenthal a alors écrit : "les agents de renseignement français ont découvert ce plan peu après le début de la rébellion actuelle, et c'est l'un des facteurs qui ont influencé la décision du président Nicolas Sarkozy pour engager la France à l'offensive sur la Libye".

 
L'e-mail de l'agent Sidney Blumenthal rejette ainsi la "théorie du complot" sur la chute de Kadhafi et engage la décision commune des États-Unis et de la France sur l'attaque contre Kadhafi, avec lequel Nicolas Sarkozy avait pris subitement à l'époque une distance incompréhensible pour les observateurs.

Il est également important de noter, comme mentionné dans l'e-mail, les autres raisons invoquées sur l'implication de la France dans la guerre contre la Libye tirées d'une explication à travers ce discours (non traduit sur la photo ci-dessous) de Nicolas Sarkozy devant l'ONU le 20 septembre 2011
 

Aucun commentaire:

N E W S

Mozambique : l'île Maurice va exploiter des terres mises en concession en 1999

Mozambique : l'île Maurice va exploiter des terres mises en concession en 1999
L'usine de sucre de Maragra Açucar, non loin de Maputo et appartenant à l'Associated British Foods, pourrait être le premier client des futures activités mauriciennes en terres mozambicaines.

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation
La présence du groupe Alpitour dans la gestion d'Andilana Beach Resort, dirigé jusqu'ici par Andrea Aiolfi, transformera totalement l'hôtel et la destination Nosy-Be.

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF
Avec Nazmeera Moola (Investec Asset Management) et David White (EAIF), les experts et les négociateurs de Meridiam, du groupe ADP, du groupe Bouygues ont engagé des années de négociations pour réaliser les projets de Ravinala Airports.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA
La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA.

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe
La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert
Depuis 1940, la Chocolaterie Robert a développé sur l'international ses activités, surfant sur la qualité du cacao de Madagascar.

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien
Avec Galana, leader du secteur à Madagascar, et SRPP, détenant le monopole à la Réunion, Rubis contrôle une capacité de 510.000m3 sur l'Océan Indien.

Titres et Archives