dimanche 31 juillet 2016

La privatisation des aéroports de Lyon et Nice est confirmée

L'aéroport de Lyon Saint-Exupéry sera géré par Vinci Airports, Predica et CDC




Journal de l'Economie | Tsirisoa Rakotondravoavy | Le Monde
  

LYON, 31/07/2016 (journaldeleconomie.com) -- La privatisation des aéroports de Lyon et de Nice a été bouclée le 28 juillet dernier et l'Etat français a désigné les futurs actionnaires privés. Les gestionnaires désignés ont déposé les offres mieux-disantes accompagnées de projets ambitieux pour le développement à long terme. L'Etat encaissera 1,76 milliards d'euros sur ces deux opérations qui ont duré trois mois en procédure de sélection.
 
Pour l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry, c'est le consortium conduit par Vinci Airports qui récupère la gestion jusqu'en 2047, son 36ème aéroports gérés dans le monde. La répartition se fera comme suit : Vinci Airports à 51%, Predica 24,5% et CDC 24,5%, pour une offre financière de 535 millions d'euros. L'aéroport de Lyon est à 54 millions d'euros au moment de l'offre. L'offre commune de l''australien Macquarie et la holding FFP de la famille Peugeot n'a pas été retenue pour une différence de 1% à celle de Vinci Airports.

L'aéroport de taille plus importante avec 12 millions de passagers par an est évalué à 2,2 milliards d'euros. Vinci Airports était finaliste mais a perdu sa gestion au bénéfice de l'italien Azzurra, consortium constitué par le fonds italien Atlantia à 65%, EDF Invest à 25% et l'aéroport de Rome à 10%. Azzurra a déboursé 1,22 milliards d'euros et récupère les 60% de l'Etat à côté des actionnaires institutionnels à 40% (CCI et collectivités).

Aucun commentaire:

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

N E W S