samedi 7 janvier 2017

Le Mozambique dope ses zones de développement industriel


L'exploitation de charbon de la zone de développement industriel de Tete au Mozambique.



Journal de l'Economie | Tsirisoa Rakotondravoavy

MAPUTO - 07/01/2017 - Le gouvernement du Mozambique va développer une zone de développement industriel (ZDI) dans la province de Tete, afin de profiter des réserves de charbon de la région. La zone franche industrielle de Rovubué sera développée à la frontière entre les districts de Chiúta et de Moatize avec principalement des financements du secteur privé. Le gouvernement mozambicain quant à lui investira dans les infrastructures telles que l'électricité, l'eau et les services routiers. Des analystes de la sécurité basés à Maputo ont confirmé que le gouvernement est en pourparlers avec des investisseurs privés dans la ZDI de Tete, mais l'information était confidentielle jusqu'à ce que la décision finale d'investissement soit prise pour une nouvelle usine d'acier de Tete Iron & Steel.

Le projet Tete Iron & Steel sera développé par Baobab Resources du Royaume-Uni, la Société Financière Internationale (SFI) de la Banque mondiale, et la Metallurgic Corporation of China. Selon le ministre mozambicain de l'Industrie et du Commerce, Max Tonela, le groupe chinois fournira un appui technique. L'usine de 905 millions de dollars sera approvisionnée en charbon métallurgique extrait localement et en minerai de fer local. Les gisements de minerai de fer de Tete n'ont pas encore été développés, mais les réserves sont actuellement estimées à 759 millions de tonnes.

Le gouvernement espère que les entreprises manufacturières locales et régionales qui ont besoin d'acier seront attirées par la ZDI. Il y a également une possibilité pour que l'acier soit exporté vers d'autres pays. Les industriels qui investissent dans la ZDI de Tete pourront aussi transporter leurs marchandises via les trois nouveaux réseaux de chemins de fer déjà installés ou en construction entre Tete et les ports de Nacala et de Beira, une ouverture sur l'Océan Indien.

La Metallurgic Corporation of China et la société ABB ont achevé l'étude de faisabilité de la sidérurgie en novembre 2016. La première phase de 770 millions de dollars, avec une capacité de production de 500.000 tonnes de barres d'acier par an, est prévue d'ici 2020. Par la suite, la production sera ramenée à 1,5 million de tonnes par an au cours de la phase deux. Le gouvernement provincial prévoit jusqu'à 2.500 emplois créés dans l'exploitation du minerai de fer. Il n'est pourtant pas précisé que cela inclut l'emploi à l'aciérie.

Plusieurs centrales à charbon sont également prévues dans la région. Les réserves de Tete incluent le charbon thermique ainsi que le charbon métallurgique. Aussi, il y aura beaucoup de matières premières potentielles à exploiter. La plupart des principaux investisseurs miniers du charbon de la province se sont engagés à développer des centrales au charbon capables de fournir de l'électricité à Tete, au reste du Mozambique et au Southern African Power Pool. En plus des emplois créés, les centrales électriques peuvent fournir de l'électricité aux consommateurs industriels de la ZDI de Rovubué.

Le 20 décembre dernier, Ncondezi Energy a annoncé qu'elle était sur le point de finaliser les modalités d'investissement de sa centrale au charbon de 300 MW à Tete, qu'elle prévoit de développer conjointement avec Shanghai Electric Power Company. Jindal Steel and Power a considérablement réduit la taille de sa centrale électrique de Tete à partir du projet initial de 2.640 MW annoncée en 2011. Le projet actuel de 300 MW sera développé en deux phases.

L'économie de Tete repose actuellement sur l'exportation de ressources énergétiques : le charbon du bassin de Moatize et l'électricité du projet hydroélectrique de Cahora Bassa. Avec la hausse des prix du charbon et l'achèvement des nouvelles lignes ferroviaires, il serait facile pour Maputo de compter sur les exportations de charbon pour stimuler la croissance économique dans la région.

Il faut noter que le gouvernement a été confronté à des critiques sur la crise de la dette du Mozambique. La ZDI de Tete fournira un coup de pouce à l'économie locale. Le pays espère également que le projet de Rovubué créera des emplois bénéfiques pour le nord-ouest du Mozambique. Malgré une forte croissance économique les 20 dernières années, le développement du Mozambique s'est seulement concentré sur le sud du pays.
Le port de Nacala, ouvrant le Mozambique à l'Océan Indien.

Aucun commentaire:

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

N E W S