jeudi 12 janvier 2017

Les scientifiques ont laissé "passer sous silence" l'approche de l'astéroïde AG13


Le 9 janvier, l'astéroïde 2017 AG13 est passé à une distance de deux fois plus proche de la Terre par rapport à celle de la Lune



Journal de l'Economie | Tsirisoa Rakotondravoavy

TUCSON - 12/01/2017 - Imaginez un bâtiment de sept étages propulsé à 16km par seconde sur votre tête. L'université d'Arizona l'a repéré le 7 janvier grâce aux télescopes de Catalina Sky Survey. Il s'agit de l'astéroïde 2017 AG13 qui a frôlé la Terre moins de 48 heures après, le 9 janvier à 12h47 TU. Les scientifiques ont jugé bon de le laisser passer sous silence. Deux jours n'auront pas suffi pour les terriens pour s'y préparer, au risque de créer une panique globale. 


2017 AG13 est un astéroïde qui gravite autour du soleil en 347 jours, et son orbite croise régulièrement celle de la Terre. Pour l'approche du 9 janvier dernier, sa distance était estimée à 209.000km, deux fois plus près que la Lune, au plus près dans sa révolution. Cet astéroïde est un géocroiseur sombre, froid et de taille relativement réduite. C'est la raison pour laquelle les observateurs scientifiques ne l'ont repéré qu'à l'approche à distance critique.
Il faut noter qu'il en existe environs 15.000 qui rôdent pas loin de notre planète. Le dernier astéroïde de 20m de diamètre qui a touché la Terre est celui qui était observé à Tcheliabinsk, près de la ville d'Oural en Russie le 15 février 2013. Son explosion au contact de l'atmosphère a produit une forte explosion à 30.000m d'altitude, et a provoqué plus d'un millier de blessés et des dégâts matériels importants. Ce phénomène de contact se reproduirait tous les 150 ans selon les scientifiques.

Aucun commentaire:

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

N E W S