vendredi 13 janvier 2017

Mauritius Africa Fund créera une plateforme de financement privé

Les entreprises installées dans les ZES créées par le MAF bénéficieront d'une plateforme de financement privé (equity fund)



Journal de l'Economie | Tsirisoa Rakotondravoavy

PORT-LOUIS - 13/01/2017 - Le Mauritius Africa Fund (MAF) est un organisme doté d'un financement public de 13,88 millions de dollars en 2014. Ce fonds a surtout été destiné à développer les programmes des zones économiques spéciales (ZES) avec appui logistique entre le gouvernement mauricien et les pays africains, avec qui l'île Maurice entend développer les échanges économiques. L'île a signé dans ce sens un partenariat économique et commercial avec la Côte d'Ivoire en septembre 2016. Par ailleurs, l'île Maurice est en cours de négociations pour la réalisation des ZES avec le Ghana et son voisin de l'Océan Indien, Madagascar. La ZES du Sénégal est le projet du MAF le plus abouti avec la construction de bâtiments tertiaires (bureaux) et industriels (hangars) mais également des terrains destinés à des activités économiques et industrielles.


Mais d'après les dernières déclarations du directeur du MAF, Yash Manick, le MAF n'a pas vocation à financer des activités privées. Selon lui, les 500 millions de roupies (13,88 millions de dollars) alloués au MAF par le gouvernement mauricien à créer un environnement économique sécurisé doté d'appui logistique. Le MAF garde ainsi un rôle de valorisation des projets gouvernementaux mauriciens.

« Nous pensons davantage à une plateforme de financement qui regroupera les fonds privés disponibles, et on peut se tourner vers les options d’equity funding par exemple », a proposé Yash Manick. Ainsi, le MAF lance l'idée de la création d’une plateforme de financement privé, l'option privilégiée. Cette plateforme sera mise en place après la création des structures nécessaires "dans un an ou deux". Le Board of Investments (BOI) de l'île Maurice et ses homologues africains auront ainsi à construire l'environnement juridique et économique dédié à la création de cette plateforme. Yash Manick n'exclut pas l'introduction des fonds privés (private equity) dans cette plateforme pour optimiser l'avancée des installations des entreprises privées dans les ZES mises en place par le MAF.


Aucun commentaire:

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

N E W S