dimanche 2 avril 2017

Smoove fait tomber le Velib de JCDecaux à Paris

Les stations et les vélos Smoove sont dotés d'un système de sécurité innovant, coeur de la bataille pour les VLS. 



Journal de l'Economie | Tsirisoa Rakotondravoavy

PARIS- 02/04/2017 - Après avoir régné sans partage sur le marché du vélo en libre service (VLS) à Paris pendant 10 ans, le Velib du groupe JCDecaux va disparaitre de la capitale française au bénéfice de son challenger, la PME Smoove basée à Montpellier qui a fait une offre à travers un groupement dénommé Smoovengo.


L'offre de Smoovengo est constituée en groupement par Smoove, Marfina (filiale du transporteur espagnol Moventia), Indigo (ex-Vinci Parks) et au groupe de réparation automobile Mobivia. Smoove se définit selon son fondateur Laurent Mercat comme une start-up innovante dans ce secteur mais pourtant dotée de contrats de références solides sur le VLS à l'étranger. 26 villes du monde entier dont Moscou, Chicago, Helsinki, Vancouver, Strasbourg, Montpellier, Grenoble ou Nice ont déjà adopté le système Smoove. Ce système possède en effet l'avantage de coûter moins cher que le Velib car il fonctionnera en recharge individuelle sur les bornes existantes des passe Navigo des métros et sur les horodateurs de Paris. Smoove élimine ainsi toutes les contraintes d'infrastructures liées au câblage, au béton de protection et aux bornes de paiement. Les équipes de Smoove gagneront Paris grâce à ce système innovant mettant surtout en avant le principe de la mobilité durable. Les stations de Smoove seront ainsi moins vulnérables aux actes de vandalisme, bêtes noires des concepteurs de VLS.

Smoove, affichant 10 millions d'euros de chiffre d'affaires contre 3,4 milliards pour JCDecaux, a mis la sécurité au cœur de ses vélos. Ces derniers qui pèsent 21 kg sont contrôlés par un ordinateur de bord qui permet de les verrouiller par la fourche et par un blocage de la direction. Les 38 salariés de Smoove, basée à La-Roche-sur-Yon, en Vendée, ont jusqu'ici fourni 22.000 vélos dont 9.000 VLS. Une version électrique, dotée d'un boitier avec prise USB et qui pèse au total 25kg, est proposée sur 30% de l'offre Smoovengo. Smoove récupèrera avec ce contrat parisien 315 salariés liés au Velib pour étoffer son offre.

Ces avantages technologiques et économiques ont permis au Syndicat Autolib Velib Métropole de prendre cette décision d'adopter Smoove à Paris face à JCDecaux. La concession du VLS parisien s'étendra de 2018 à 2033.

Aucun commentaire:

N E W S