lundi 17 juillet 2017

1 milliard de dollars de la Banque mondiale pour les femmes entrepreneurs

Jim Yong Kim, président du Groupe Banque mondiale, veut démarginaliser les entrepreneures. 


Journal de l'Economie | Elite   


HAMBOURG- 17/07/2017 - Dans le cadre du récent sommet des dirigeants du G20 à Hambourg, le Groupe Banque mondiale a annoncé la mise en place d'un nouveau dispositif de financement destiné au soutien des femmes entrepreneurs. La Banque Mondiale, à travers ce dispositif dénommé Women Entrepreneurs Finance Initiative (We-Fi), décide d'engager plus de 1 milliard de dollars en faveur des entrepreneures. Initié par les États Unis, le projet We-Fi vise à améliorer l'accès des femmes, plus particulièrement celles des pays en développement, aux financements, aux marchés et réseaux pour soutenir et assurer la pérennisation de leurs entreprises. En effet, "on estime que 30 % environ des entreprises officiellement immatriculées dans le monde sont détenues par des femmes. Pourtant, 70 % des petites et moyennes entreprises (PME) féminines dans les pays en développement sont soit exclues du système financier formel, soit dans l’impossibilité de bénéficier de services financiers adaptés à leurs besoins", selon les données de la Banque Mondiale.

We-Fi œuvrera notamment à pallier les obstacles qui entraveraient  l’accès au crédit ainsi que d'offrir des services complémentaires, telles des activités de renforcement des capacités, un accompagnement en matière de réseautage et de mentorat ou encore des opportunités pour évoluer sur les marchés intérieurs et internationaux, et à améliorer l’environnement des affaires pour les PME détenues ou dirigées par des femmes dans les pays en développement.

Il faut souligner que les femmes détiennent un rôle conséquent en matière de développement économique. La participation active de ces dernières est capitale pour atteindre notamment les objectif de l'Objectif de Développement Durable (ODD). Ainsi, "la démarginalisation économique des femmes est un facteur déterminant pour parvenir à la croissance inclusive nécessaire pour mettre fin à l'extrême pauvreté. C’est bien la raison pour laquelle cela continue d'être une priorité pour nous", conclut Jim Yong Kim, Président du Groupe de la Banque mondiale.

Aucun commentaire:

N E W S

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Titres et Archives