lundi 3 juillet 2017

Climat : coup de chaud sur le café malgache et éthiopien

Madagascar et Ethiopie enregistrent les pires résultats dans l'exportation de café, à cause du changement climatique. 


Journal de l'Economie | Elite  


ADDIS-ABEBA- 03/07/2017 - Le café s'ajoute à la longue liste des victimes du changement climatique. La vulnérabilité du caféier face au réchauffement climatique pourrait entraîner une pénurie au cours des prochaines décennies. Il faut savoir que la croissance du caféier  requiert une zone à température fraîche et à l'abri de fort ensoleillement. Par ailleurs, le café est cultivé essentiellement à des altitudes allant de 1.200 à 2.200 mètres, la température idéale se situant entre 18 et 22°C. Mais des cas alarmants apparaissent comme la culture du café à Madagascar en Éthiopie, deux pays d'Afrique parmi les plus menacés par le changement.

Parmi les principaux producteurs de café,  la montée de la température en Ethiopie pourrait réduire les zones de production de près de 60%. Il faut se souvenir que ce pays subit une sécheresse intense depuis cinquante ans avec une température qui accuse une hausse moyenne d'environ 1,5°C. Selon des recherche publiées dernièrement par la revue Nature Plants, "39 à 59% des zones actuelles de culture du café pourraient subir le changement climatique jusqu'à les rendre impropres à cette culture".

À Madagascar, le café fait partie des principaux produits d'exportation et constitue 80% des revenus des producteurs de la partie Est de l'île. Les recettes perçues à travers cette denrée ont évolué en dent de scie ces cinq dernières années. En 2007, le volume d'exportation du pays était de 10.750 tonnes pour chuter à 7.595 tonnes en 2008 et à 1.951 tonnes en 2009. Cette tendance à la baisse a été encore remarquée sur les années 2013 et 2014, avec une exportation de café à 8.800 tonnes, et à 3 083 tonnes en 2015, selon les dernières statistiques disponibles. Côté production, Madagascar a accusé un recul de plus de 60% de 1960 à 2010 et aucune amélioration n'a encore été observée jusqu'ici. Le café représente 0,2% du PIB national, selon les données de l'Organisation internationale du café (ICO).

Aucun commentaire:

N E W S

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Titres et Archives