jeudi 10 août 2017

Aéroports d'Antananarivo et de Nosy-Be : Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF ont pesé sur le projet

 
Avec Nazmeera Moola (Investec Asset Management) et David White (EAIF), les experts et les négociateurs de Meridiam, du groupe ADP, du groupe Bouygues ont engagé des années de négociations pour réaliser les projets de Ravinala Airports. 


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie   


ANTANANARIVO - 10/08/2017 - L'entité financière conduite par l'EAIF (Emerging Africa Infrastructure Fund), constituée par quatre fonds d'investissement et banques, a beaucoup pesé dans le démarrage de la rénovation et de l'extension des aéroports d'Ivato - Antananarivo et de Fascène - Nosy-Be. Le président d'EAIF, David White et Nazmeera Moola, d'Investec Asset Management, expliquent le déroulement du plan de financement de ce dossier déterminant pour le tourisme et le commerce, fers de lance de l'économie malgache, et le transport aérien, jusqu'ici un secteur moribond face aux concurrents de la région, l'Océan Indien et l'Afrique Australe et Orientale.

L'adjudication définitive du contrat a été décidée et le bouclage du plan de financement attendu par le consortium Ravinala Airports a permis de maintenir le cap sur la livraison à terme des deux aéroports à l'Etat malgache. Les deux entités Aéroports de Paris Management, filiale du Groupe Aéroports de Paris (ADP), et Meridiam Africa, du groupe Meridiam basé en France, s'attendent au début d'exploitation en 2020 après la livraison des travaux vers la fin 2019 par Bouygues Bâtiment International et Colas Madagascar, deux filiales du groupe français Bouygues, aidées à la conception par ADP ingénierie et le cabinet d'architecture franco-malgache Dubois et Associés.


Le bouclage du financement du projet à une hauteur de 215 millions d'euros aura pris deux ans à Ravinala Airports et c'est le fonds EAIF qui a regroupé tous les acteurs financiers qui s'y sont engagés. Depuis décembre 2016, l'adjudicataire final Ravinala Airports a été désigné comme responsable du fonctionnement de ces aéroports dans le cadre d'un programme de réformes économiques, signé pour une période de 28 ans avec le gouvernement malgache. Ces infrastructures aéroportuaires de la Grande Île ont été construites il y a cinq décennies, et ont atteint une limite de saturation dans leur exploitation. 

Investec Asset Management, l'un des plus importants investisseurs tiers en private equity, crédit, fonds publics et dette souveraine sur le continent africain gère EAIF. Ce dernier est membre du Groupe de développement de l'infrastructure privée (Private Infrastructure Development Group), qui bénéficie du soutien de pays développés comme: le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la Suède et la Suisse, ainsi que de banques privées comme l'allemand KfW et le néerlandais FMO. En outre, un consortium de quatre banques internationales de développement a été créé pour soutenir les projets de développement, comprenant la Société financière internationale (SFI) de la Banque mondiale, la Proparco, la Development Bank of South Africa et le fonds de Développement international pour le Développement (FID) de l'OPEP. 

Ainsi, toutes ces entités ont accompagné le projet des aéroports d'Antananarivo et de Nosy-Be à travers les expériences techniques et financières du Groupe ADP, de Bouygues Bâtiment International, de Colas Madagascar et de Meridiam. La filiale ADP Management appuiera l'exploitation et l'entretien des deux aéroports pendant toute la durée de la concession. Par ailleurs, ADP Ingénierie a œuvré sur la conception du nouveau terminal de l'aéroport d'Ivato.

David White a partagé son point de vue sur le dossier Madagascar : "Les projets d'aéroports de Madagascar apporteront un changement pour le développement économique du pays. Les aéroports efficaces et modernes sont l'un des éléments fondateurs d'une croissance. Ce sont des générateurs d'emplois importants et des catalyseurs de la croissance dans presque tous les secteurs d'une économie. Avec Ravinala Airports, nous avons un opérateur d'aéroports du secteur privé hautement qualifié, expérimenté et fortement motivé. C'est une très bonne issue pour Madagascar".

Nazmeera Moola a également soutenu ce projet constituant un réel relai de croissance économique : "C'est le premier projet d'infrastructure aéroportuaire que la EAIF a soutenu et l'un des plus importants en termes de développement macro et micro-économique". Elle a conclu que : " La capacité de Madagascar à devenir un concurrent sérieux sur le marché mondial, en particulier sur les secteurs du tourisme et du commerce, sera stimulée, de même que son potentiel commercial sur le marché intérieur". 

Ainsi, ce projet pour les aéroports d'Antananarivo et de Nosy-Be sera un marqueur important en Afrique pour l'EAIF qui a élevé sa prise de risque pour réamorcer une nouvelle période de croissance grâce à des investisseurs qui croient en Madagascar. La part de la Grande Île se fera par le déboursement de 61 millions d'euros pour le projet.

Expertise en infrastructure aéroportuaire

ADP Management et Meridiam Africa apportent respectivement dans Ravinala Airports leur expertise et capacité à gérer la concession des aéroports d'Antananarivo et de Nosy-Be. La division internationale et développement aéroportuaire du groupe ADP a affiché un chiffre d'affaires de 97 millions d'euros en 2016 contre 96 millions d'euros en 2015, dont 23 millions d'euros pour ADP Management et 75 millions d'euros pour ADP Ingénierie. Avant les deux aéroports de Madagascar, le groupe ADP (2,947 milliards d'euros de chiffre d'affaires) a géré en totalité 23 aéroports dans le monde, dont les deux seuls aéroports d'Orly et Charles de Gaulle accueillent 97 millions de passagers (2016). L'aéroport d'Ivato - Antananarivo devrait passer de 845.000 passagers en 2016 à 1,5 millions sur la période de la concession, et Nosy-Be de 147.000 à 500.000. Comme la piste de Nosy-Be, celle d'Ivato sera allongée de 200m et mais aussi élargie de 60m pour accueillir les gros porteurs du type Airbus A380, les pistes desservant un nouveau terminal de 17.500m² à Ivato. Le groupe ADP, présent mondialement sur toute la chaine de métiers sur les aéroports, en a les moyens techniques, et a conçu un vaste plan stratégique mondial dénommé Connect 2020 entre 2016 et 2020, où les deux aéroports malgaches figurent. 

Meridiam Africa est quant à lui adossé à sa puissante maison mère Meridiam, forte de 56 projets d'infrastructure (réseaux de transport, aéroports, télécoms, énergie, hôpitaux, ...) gérés à l'international. Les actifs gérés par Meridiam à travers le monde se chiffrent à 5 milliards de dollars à la fin 2016. Créé par Thierry Déau en 2005, Meridiam bénéficie d'une relation exceptionnelle avec les institutions, les établissements financiers, et les partenaires techniques sur les continents où le groupe est présent. La création de Ravinala Airports est l'aboutissement d'un travail de maîtrise d’œuvre et de lobbying que Meridiam a engagée en Afrique à Madagascar depuis des années.

Pour mémoire, retenu pour la concession des deux aéroports d'Ivato - Antananarivo et de Fascène - Nosy-Be, le consortium Ravinala Airports, adjudicataire provisoire depuis 2015, a lancé les travaux en juillet dernier. Ravinala Airports, détenu par Meridiam Africa à 45%, ADP Management 35%, Bouygues Bâtiment International et Colas Madagascar 20%, a été retenu par l'Etat malgache face à un autre consortium constitué par Aéroports de Madagascar (ADEMA), le chinois AFFEC, SOGEA et Vinci Airports (groupe Vinci). 

Aucun commentaire:

N E W S

Mozambique : l'île Maurice va exploiter des terres mises en concession en 1999

Mozambique : l'île Maurice va exploiter des terres mises en concession en 1999
L'usine de sucre de Maragra Açucar, non loin de Maputo et appartenant à l'Associated British Foods, pourrait être le premier client des futures activités mauriciennes en terres mozambicaines.

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation

Nosy-Be : Alpitour mise gros sur la gestion d'Andilana Beach après sa rénovation
La présence du groupe Alpitour dans la gestion d'Andilana Beach Resort, dirigé jusqu'ici par Andrea Aiolfi, transformera totalement l'hôtel et la destination Nosy-Be.

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF

Aéroports d'Ivato et de Nosy-Be : les rôles de Meridiam Africa, Investec Asset Management et l'EAIF
Avec Nazmeera Moola (Investec Asset Management) et David White (EAIF), les experts et les négociateurs de Meridiam, du groupe ADP, du groupe Bouygues ont engagé des années de négociations pour réaliser les projets de Ravinala Airports.

Graphiques | Juin 2017

Graphiques | Juin 2017
Panorama sur le mois

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA
La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA.

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe

Océan Indien : Air Corail jette l'éponge, Air Madagascar confirme, Air Seychelles performe
La concurrence des compagnies géantes du Golfe et d'Europe rebat la carte du secteur aérien sur l'Océan Indien. Les challengers doivent se relancer pour faire face

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert

London Golden Bean Award 2017 : l'or pour la Chocolaterie Robert
Depuis 1940, la Chocolaterie Robert a développé sur l'international ses activités, surfant sur la qualité du cacao de Madagascar.

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien

Distribution pétrolière : Rubis renforce la présence française sur l'Océan Indien
Avec Galana, leader du secteur à Madagascar, et SRPP, détenant le monopole à la Réunion, Rubis contrôle une capacité de 510.000m3 sur l'Océan Indien.

Titres et Archives