dimanche 6 août 2017

Madagascar : hausse de production de 130% sur le marché de l'AGOA

La Douane américaine et la Direction de la Douane malgache ont affiné les textes règlementaires pour appuyer les entreprises malgaches agréées au système AGOA. 


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie   


ANTANANARIVO - 06/08/2017 - Trois ans après leur réintégration au marché américain encadré par l'AGOA (African Growth and opportunity Act), les entreprises malgaches qui y sont agréées commencent à récolter des bénéfices conséquents. Le volume de production pour ce marché a plus que doublé entre 2015 et 2016. La Direction de Douane malgache et la Douane américaine ont organisé à Antananarivo des rencontres, des visites d'entreprises et des formations pour optimiser et sécuriser sur le plan juridique l'envoi des produits malgaches aux Etats-Unis.


Suspendu pendant la période de la Transition à Madagascar, l'accord sur l'AGOA a été reconduit sur la Grande Île par les Etats-Unis après l'installation d'un gouvernement élu démocratiquement en 2014. Depuis, les entreprises agréées dans ce système ont recommencé à exporter. Elles ont été au nombre de 32 au dernier recensement et ont réalisé au premier trimestre 2017 un volume d'exportation de 4.700 tonnes de produits divers, dont la majorité provient de l'industrie textile malgache. Ce volume a permis de récolter une recette de 26 millions de dollars pendant cette période.

Ayant saisi dès 2014 l'opportunité de la réouverture du marché de l'AGOA, très concurrentiel en Afrique, les entreprises malgaches ont réalisé en 2016 un volume de production total de 47,5 millions de dollars, en hausse de plus de 130% par rapport à l'année précédente, à 21,9 millions de dollars. Cette performance sera probablement rééditée cette année, grâce notamment à la stabilité politique relative que le pays a connu depuis trois ans.

32 entreprises franches ont par ailleurs bénéficié de formations et de mise à jour des règlementations dans le cadre d'une rencontre entre la Direction de la Douane malgache et la Douane américaine (US Customs and Border protection) à Antananarivo. Ces rencontres ont permis à la Douane américaine d'expliquer les détails techniques spécifiques sur les procédures règlementaires du cadre AGOA. Le département Entreprises franches et AGOA de la partie malgache a également dispensé de formation sur les procédures de dédouanement et de traçabilité des produits à exporter vers les Etats-Unis. Ces rencontres ont duré une semaine et ont été accompagnées de visites dans 7 entreprises franches de la capitale malgache.

Il faut noter que le Forum AGOA 2017 aura lieu du 08 au 10 août 2017 à Lomé au Togo. Madagascar y enverra une délégation publique et privée. Le thème de l'édition de cette année sera "Etats-Unis et Afrique : un partenariat pour la prospérité à travers le commerce". Les 38 pays africains bénéficiaires de ce marché y seront présents. Ils ont réalisé 9,5 milliards de dollars de volume de production avec 6.500 produits exportés vers les Etats-Unis en 2016. Ce forum sera le premier sous l'administration Trump, dont la délégation sera dirigée par Robert Lighthizer, du Département du Commerce.

Dans la même semaine, la Direction de la Douane malgache a tenu une rencontre avec le secteur privé, représenté par les groupements professionnels (GEFP, SIM, GEM, Fivmpama, ...). Eric Narivony Rabenja, directeur général de la Douane à Madagascar, a réitéré sa volonté de maintenir les efforts de la Douane en matière de délai de dédouanement, lutte contre la corruption entre la Douane et les entreprises, éthique et tableau de sanctions des douaniers. Ces efforts seront mesurés parallèlement aux actions de l'Observatoire du délai de dédouanement créé par la Douane malgache.

Aucun commentaire:

I M M E R S I O N

Vanille de Madagascar : le groupe Mars veut tripler le revenu des producteurs

Une équipe du groupe Mars envoyée à Madagascar auprès des producteurs veut améliorer leur revenu et la qualité  de la vanille malgache. ...