M a r c h é s

Mines d'or de Dabolava : agrément acquis par Prophecy Development Corporation

Le projet de Dabolava a attiré la compagnie canadienne Prophecy Development Corp. , dirigée par John Lee, pour ses mines d'or, de charbon et d'uranium (image : Bloomberg). 


Par Tsirisoa Rakotondravoavy | Journal de l'Economie   


ANTANANARIVO - 10/09/2017 - La compagnie canadienne Prochecy Development Corporation a conclu la phase d'agrément pour l'exploitation des mines d'or de Dabolava, au Sud-Ouest d'Antananarivo. Cet accord comprend six permis miniers dans la zone, encore sous études de faisabilité. Le processus jusqu'à l'obtention de la licence définitive par la compagnie s'étalera au moins sur deux ans.

Prochecy Development Corporation est une compagnie minière canadienne basée à Vancouver, créée en 1978 et spécialisée dans les mines de charbon. A l'époque, elle s'appelait Prochecy Coal Corporation. La compagnie a changé de nom et a commencé à investir dans des filiales présentes dans l'énergie et dans d'autres produits miniers (vanadium, uranium, charbon, or, ...) sur des ressources divers au Canada, mais aussi aux Etats-Unis, en Bolivie et en Mongolie. Prochecy Development Corporation est cotée en bourse sur le Toronto Stock Exchange et est dirigée par John Lee, qui préside le conseil d'administration et qui assure l'intérim sur la direction opérationnelle.

Prochecy Development va ainsi créer une filiale à Madagascar pour investir sur les mines d'or de Dabolava, à 200km au Sud de la capitale Antananarivo, à 140km à l'Ouest de la ville d'Antsirabe. La compagnie propose pour le projet Dabolava un plan de financement détaillé. 

Prochecy Development déboursera un premier versement d'un million de dollars d'option pour un ticket d'entrée, puis 1 million de dollars un an après, 1 million de dollars à la deuxième année et 2 millions de dollars à l'obtention de son permis minier. La compagnie s'engage après à débloquer 2 dollars par once d'or découvert, avant extraction, avec un minimum de découverte d'un million d'once d'or dans les sites miniers du projet Dabolava.

Le projet Dabolava couvre une surface totale de 375 km2 pour les six permis miniers et se compose de plusieurs zones dont les plus importantes sont Dabolava Est, Takadora, Montagne d'Or et Anjoma. L'exploration s'appuie sur des études géophysiques aériennes couvrant 553 km2, approximativement 27km2 d'étude au magnétomètre au sol, 40,4km d'examen linéaire (IP) et 11.349 échantillons de sol. Cette exploration a été réalisée de 2004 à 2008 par la Pan African Mining Corporation dont l'actionnaire principal est Sprott Asset Management. La Pan African Mining n'a effectué que 11.863 mètres de forage au diamant sur 97 trous, principalement axés sur la région de Dabolava Est avant sa cession en 2008 à une société d'exploitation de charbon. A part le charbon, le très intéressant site de Dabolava révèle un grand gisement d'or, d'uranium et d'autres matières composites présentant des traces de cobalt.

Océan Indien

Afrique

Economie

Tech#

Story

Story
Les médias étrangers révèlent les grosses fortunes malgaches

Dev